Lions indomptables – Fabrice Ondoua Ebogo : Pas de concurrence entre Carlos et moi

Fabrice Ondoa Ebogo, international camerounais de football | © CAMERPOST
Fabrice Ondoa Ebogo, international camerounais de football | © CAMERPOST

Le Gardien des buts des Lions Indomptables, Fabrice Ondoua Ebogo, parle de sa carrière en club et de la sélection nationale.

Qu’est ce qui explique votre participation à une rencontre inter quartiers ?

C’est juste de l’humilité. Je sais d’où je viens. Cela je ne dois pas l’oublier. De plus revenir ainsi vers mes frères est le meilleur cadeau que je puisse leur faire, en fin d’année. Voir tout le monde jouer avec moi me fait plaisir, et montre que les gens m’aiment et que je n’ai pas changé. C’est la preuve que je ne me suis pas éloigné d’eux, même si nous passons peu de temps ensemble. Ils sont présents, me soutiennent et me portent dans leur cœur. D’ailleurs chacun a mis de côté ses activités pour être avec moi.

Je le précise ce n’est pas moi qui organise ce match du 24 décembre, qui mobilise les jeunes des côtés de la route. Il a été institué bien avant ma naissance. Idem pour celui du samedi 26 décembre qui va opposer les petits aux grands du quartier ékounou. Je vais faire venir pour l’occasion des amis qui montreront ce qu’ils savent faire.

Parlez nous de la première partie de la saison en club

Les choses se sont passées plutôt mal. Nous sommes mal positionnés. De plus je n’ai pas eu beaucoup de temps de jeu. Nous en avons parlé en club avec nos dirigeants. En réalité notre philosophie de jeu n’est plus assez efficace et ne produit plus beaucoup de résultats. Nous nous retrouvons encore une fois au bas du tableau. Maintenant nous sommes en congés et en profitons pour nous remettre en question. Barcelone est le  meilleur club au monde. Défendre ses couleurs n’est pas donné à tout le monde. Ce statut, mes coéquipiers et moi devons le valoriser. Chacun passe un moment en famille afin de recharger les batteries.

Comment vit-on la concurrence au poste de gardien en sélection nationale ?

Tout va bien. L’équipe nationale est une famille. C’est l’équipe nationale ! Carlos est de retour. Moi je pense que ce sont les meilleurs qui doivent défendre les couleurs nationales. Entre nous il n’existe pas de concurrence. Chacun travaille pour soi. Seul le sélectionneur sait qui va disputer la partie.

© CAMERPOST – Propos recueillis par Olivier Ndema Epo

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz