Ligue des Champions : Barcelone / Bayern Munich, un affrontement de style – 06/05/2015

Lionnel Messi la pepite du Barça | Archives
Lionnel Messi la pepite du Barça | Archives

Si le match entre le FC Barcelone et le Bayern Munich sera l’occasion pour Pep Guardiola et Luis Enrique de s’opposer au niveau tactique, les spectateurs du Camp Nou verront s’affronter deux attaques (très) efficaces mais aux antipodes l’une de l’autre.

L’efficacité et la discrétion allemande

À la pointe du 4-1-4-1 munichois, Robert Lewandowski pèse de tout son poids. Tournant à plus de 20 buts par saison depuis quatre ans, le Polonais n’a pas flanché pour sa première année au Bayern. Bon des deux pieds, adroit de la tête, il est souvent désigné par ses coaches et ses partenaires comme l’un des meilleurs attaquants du monde. “Robert fait partie des cinq meilleurs attaquants en Europe.” affirmait l’entraineur du Borussia Dortmund Jurgen Klopp lorsque que Lewandowski jouait sous les couleurs Jaune et Noir. Pourtant, peu le sorte du lot derrière les très médiatisés Messi, Ronaldo, Agüero, Ibrahimovic ou encore Benzema. Avec déjà 23 pions cette saison en 43 matchs, le Polonais démontre pourtant son efficacité sans faille devant le but avec la liquette bleue et rouge du Bayern.

Juste derrière lui, Thomas Muller donne l’impression de ne jamais être à sa place. Ni vraiment buteur, ni meneur de jeu, ni totalement ailier, le joueur de 25 ans semble pourtant bon partout. Et si Zidane se distinguait par sa technique, Ronaldo par sa vitesse et Rooney par sa puissance, on ne sait pas trop dans quelle catégorie ranger Thomas Muller. Dans une interview accordée à la Süddeutsche Zeitung, il déclarait “Je suis une pièce unique, d’une certaine manière. On peut comparer certains dribbleurs, certains attaquants les uns aux autres, mais moi, qu’est-ce que je suis ? Quelqu’un qui « interprète l’espace ».” Un joueur sans véritable style, préférant le geste simple au beau geste, mais devenu diaboliquement efficace, étant capable de créer des buts à partir de rien. Un jeu tout en intuition qui lui a permis de scorer déjà 20 fois cette saison et de devenir le meilleur buteur allemand de l’histoire de la C1 avec 27 buts.

L’exubérance et la grinta barcelonaise

108 buts marqués ! Envisagée l’été dernier, la triplette Messi-Suarez-Neymar n’en finit plus d’affoler les compteurs. Des chiffres impressionnants pour un trio aussi complémentaire que brillant. Car si l’on avait des raisons de croire que l’association des trois pouvait ne pas fonctionner, les joueurs ont répondu de la meilleure des façons à leurs détracteurs. Replacé sur le côté droit par Luis Enrique pour laisser la pointe de l’attaque à Luis Suarez, Lionel Messi n’a jamais paru aussi à l’aise sur le terrain depuis longtemps. Alternant buts, passes décisives et chevauchées fantastiques en tout genre, l’Argentin régale le Camp Nou dans sa course folle au Ballon d’Or face à Cristiano Ronaldo.

De leur côté, même si Lionel Messi occupe une place très influente, Neymar et Luis Suarez font bien mieux que grappiller les miettes. Si l’association entre le Brésilien et l’Argentin avait déjà démontré toutes ses promesses la saison dernière, Neymar a pris un poids encore plus important cette année avec déjà 33 buts en 44 matchs.  L’arrivée de Suarez n’a fait qu’apporter un poids supplémentaire à l’énorme force offensive barcelonaise. Un véritable rouleau compresseur scruté par tous les yeux de la planète football à chaque match. Sans oublier ceux des joueurs du Bayern. “Défendre sur Messi ? La vérité, c’est que c’est un joueur difficile à arrêter, pratiquement indéfendable. Mais ce n’est pas juste Messi, c’est tout le FC Barcelone qui est dangereux. Ils disposent d’une attaque de très haut niveau, les trois attaquants sont incroyablement bons et actuellement, ils sont en pleine forme.” a déclaré récemment Juan Bernat, le milieu bavarois.

Source : © France TV

Par Mathieu Aellen

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz