Libye : L’ONU accuse les parties du conflit de violations au droit international

Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU | Photo d'archives
Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU | Photo d’archives

L’Organisation des Nations Unies a accusé les parties du conflit en Libye de violations au droit international pouvant atteindre le niveau de « crimes de guerre », selon un rapport conjoint de la mission de l’ONU dans ce pays et du Commissariat aux droits de l’homme de l’ONU.

Ce rapport a fait état notamment d’opérations de « bombardements aléatoires de civils, de torture et de meurtres ».

Il a ajouté que les factions armées ont fait preuve de peu de souci par rapport aux pertes humaines parmi les civils dans les différentes régions de Libye. L’ONU a également évoqué la possibilité de poursuite des auteurs de telles violations devant la Cour pénale internationale.

Quatre ans après la chute du colonel Kadhafi, la Libye est en proie à un conflit entre deux gouvernements rivaux dont l’un, basé à Tobrogh, dans l’est du pays, est reconnu par la Communauté internationale. L’autre gouvernement est basé à Tripoli.

Le rapport a relevé que les factions en guerre utilisent des armes sans grande précision dans des zones de grande densité de peuplement.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz