Libye : le chef des renseignements de l’Est assassiné à Benghazi – 08/05/2014

Selon une source sécuritaire, le chef des renseignements de l’Est libyen a été assassiné jeudi par balles dans le centre de Benghazi, chef-lieu de cette région.

Des soldats libyens en route le 25 novembre 2013 pour l'hôpital Al-Jalal à Benghazi (Abdullah Doma/AFP).
Des soldats libyens en route le 25 novembre 2013 pour l’hôpital Al-Jalal à Benghazi (Abdullah Doma/AFP).

Le chef des renseignements de l’Est libyen, le colonel Ibrahim Al-Senoussi Akila, a été assassiné par balles près du Centre médical (hôpital) de Benghazi, dans le centre-ville, a indiqué une source sécuritaire sous couvert de l’anonymat.

Il était dans sa voiture quand des inconnus ont tiré sur lui. Il a été touché par deux balles, dont une au cou“, a-t-on ajouté.

Depuis la révolution qui a renversé le régime de Mouammar al-Kaddafi en 2011, la région orientale de la Libye, et en particulier Benghazi, est le théâtre d’une série d’attaques et d’assassinats visant notamment des militaires, des policiers et des juges.

En décembre dernier, le chef des services de renseignements militaires de Benghazi avait été assassiné à Derna, une ville plus à l’est sur la côte.

Guerre au terrorisme

Les islamistes radicaux sont régulièrement pointés du doigt dans ces attaques qui n’ont pas été revendiquées. En mars, le gouvernement intérimaire a reconnu pour la première l’existence de groupes terroristes, en particulier à Benghazi et Derna, et déclaré la guerre au terrorisme.

Aucune mesure concrète n’a été toutefois constatée depuis. Et des affrontements éclatent régulièrement à Benghazi entre l’armée et les jihadistes.

Lire la suite à Jeune Afrique