Libye : Assassinat de l’activiste Intissar Hassairi à Tripoli – 25/02/2015

L’activiste libyenne Intissar Hassairi (au centre) a été retrouvée morte dans les premières heures de ce mardi 24 février.  | Capture d'écran
L’activiste libyenne Intissar Hassairi (au centre) a été retrouvée morte dans les premières heures de ce mardi 24 février. | Capture d’écran

L’activiste libyenne Intissar Hassairi a été assassinée et son corps retrouvé mardi à Tripoli, a rapporté une source sécuritaire mercredi dans la capitale libyenne.

Le corps de la victime ainsi que celui d’une parente ont été découverts à l’intérieur de la malle arrière de sa voiture quelques heures après son meurtre, a précisé la même source.

Hassairi (35 ans) est membre fondateur du Mouvement culturel et social Tenwir et a participé en 2014 à de nombreuses manifestations hostiles aux milices en Libye.

Son assassinat a été vigoureusement condamné par le gouvernement libyen reconnu par la Communauté internationale et basé à Tobrogh, dans l’est du pays.

Ce gouvernement dirigé par Abdalla Thenni a considéré que la défunte est bien une défenseuse des droits de l’homme.

« Cet acte représente une preuve claire sur l’insécurité à Tripoli et le terrorisme qui la menace », a-t-il souligné dans un communiqué.

En juin 2014, l’avocate et l’activiste des droits de l’homme Selwa Boughaissis a été tuée par balles par des inconnus à Benghazi où un journaliste libyen opposé aux jihadistes a trouvé le même sort en mai de la même année.

La coalition de milices « Vejr Libya » (aurore de Libye) a pris le contrôle de Tripoli à l’automne 2014 et y a installé un gouvernement parallèle, contraignant le gouvernement de Thenni à déménager vers l’est.

Notons que l’Organisation de l’Etat islamique (DAECH) a étendu son influence jusqu’en Libye où il a profité de l’anarchie qui y règne.

DAECH a intensifié, il y a quelques semaines, ses attaques kamikazes sanglantes dans ce pays.

© CamerPost avec © APA