Libre circulation des personnes et des biens : ouverture d’une réunion sur la frontière entre le Gabon et le Cameroun

Pont d’Eboro (2005) sur le Fleuve Ntem, frontière Cameroun | © Panoramio/DR
Pont d’Eboro (2005) sur le Fleuve Ntem, frontière Cameroun | © Panoramio/DR

Le Gabon et le Cameroun ont entamé jeudi à Libreville une réunion de concertation sur leur frontière commune dans la perspective d’éviter de possibles conflits frontaliers.

La réunion est co-présidée par les ministres gabonais de l’Intérieur, de la Décentralisation, de la Sécurité et de l’Hygiène publiques, Pacôme Moubelet-Boubeyam et son homologue camerounais de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, René Emmanuel Sadi.

Les experts des deux pays planchent sur la mise en place des équipes qui mèneront des missions conjointes de terrain à la frontière commune en prélude aux opérations de démarcation. Ils traitent également des questions relatives à la circulation des personnes et des biens.

Du côté gabonais, la frontière avec le Cameroun est située au nord dans la province du Woleu Ntem. Les peuples situés de part et d’autres de la frontière parlent les mêmes langues, partagent les mêmes us et coutumes et se fréquentent régulièrement.

La frontière entre les deux pays est héritée de la colonisation française, allemande et anglaise. Malgré cette séparation, les deux pays n’ont jamais connu de conflit frontalier de grande ampleur jusqu’ici.

Source : © Agence de presse Xinhua