Liberia : mise en garde contre la stigmatisation des rescapés de la fièvre Ebola – 17/06/2015

Accusés de propager Ebola, un policier et un chauffeur lynchés et brûlés vifs au Sud de la Guinée | REUTERS/STRINGER/Illustration
Accusés de propager Ebola, un policier et un chauffeur lynchés et brûlés vifs au Sud de la Guinée | REUTERS/STRINGER/Illustration

Le gouvernement du Liberia a qualifié le renvoi arbitraire des survivants de la fièvre Ebola des lieux de travail de “cruel et d’inacceptable”.

Le gouvernement a également indiqué que c’était inhumain de la part des bailleurs d’expulser les rescapés d’Ebola de leur maisons simplement parce qu’ils ont été infectés par le virus.

Le vice-ministre de l’Information chargé des affaires publiques, Isaac Jackson, par ailleurs porte-parole adjoint du gouvernement, avertit donc tous ceux qui commettent de tels actes d’y mettre fin immédiatement.

Il a fait cette mise en garde mardi lors d’un point de presse du ministère de l’Information, au terme de la présentation d’un rapport du Système de gestion des incidents (IMS) dans lequel il résume les expériences des survivants d’Ebola à leur retour à la maison, après leur sortie des Unités de traitement d’Ebola (ETU).

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz