Libéria : Quand George Weah évoque son « Ballon d’or » de 1995

Il y a 20 ans, le libérien George Weah devenait Ballon d'Or | Archives/DR
Il y a 20 ans, le libérien George Weah devenait Ballon d’Or | Archives/DR

Seul footballeur africain à avoir remporté le « Ballon d’or » mondial, le Libérien George Weah a affirmé que ce prestigieux trophée récompensant le meilleur joueur évoluant en Europe, a contribué à faire connaître son pays.

Cette consécration est intervenue en 1995, lorsque « Mister George » évoluait au Paris Saint Germain (Ligue 1 française). Au terme d’une saison bien remplie, il est élu Joueur africain de l’année, meilleur buteur de la Ligue des champions de l’UEFA et meilleur joueur d’Europe. Il décroche également les deux récompenses les plus convoitées : le Ballon d’or décerné à l’époque par l’hebdomadaire français «France Football» et le titre de Joueur mondial de la FIFA.

« J’étais animé uniquement par la passion du jeu. Je dois cependant reconnaître que ces trophées ont une valeur particulière. Ils représentent une forme de reconnaissance pour tout le travail accompli pendant ma carrière. J’en suis particulièrement fier, car je crois qu’ils étaient importants pour mon pays. Mes compatriotes ont fêté ces titres avec moi et ensemble, nous avons contribué à faire connaître le Liberia », a-t-il confié au site officiel de la FIFA.

Et de poursuivre : « Quand j’étais enfant, je rêvais de devenir footballeur professionnel. C’était mon ambition. Je ne pensais pas à gagner le Ballon d’or ou le titre de Joueur mondial de la FIFA. Je voulais gagner ma vie en jouant au football et aller le plus loin possible. »

Après avoir débuté chez lui, au Liberia, à Mighty Barrolle, puis à l’Invincible Eleven, Weah a effectué un bref passage au Cameroun, avant d’entamer une brillante carrière professionnelle qui l’a menée, entre 1988 et 2003, à Monaco, au Paris SG, au Milan AC et à Chelsea. Il n’a cependant pas connu la même réussite avec la sélection libérienne dont il était l’un des financiers.

Légende vivante dans son pays, marqué par les stigmates d’une longue guerre civile, il se lance en politique après sa carrière sportive. Sous les couleurs du Congress for Democratic Change, Weah est battu à l’élection présidentielle de 2005 par l’économiste Ellen Johnson Sirleaf.

Retourné à l’école, il étoffe son background et est élu, en septembre 2014, sénateur de Monrovia avec 78% des voix en devançant Robert Sirleaf, le fils de la présidente. Weah est aujourd’hui âgé de 49 ans.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz