L’étude de VC4A prouve que les équipes de fondateurs sont la clé du succès des startups en Afrique

La version 2017 est réalisée d’après des données recueillies auprès de 1 866 entreprises de 41 pays africains et de 111 investisseurs axés sur l’Afrique, originaires de 39 pays du monde entier.

L’étude de VC4A prouve que les équipes de fondateurs sont la clé du succès des startups en Afrique

Les données issues de la nouvelle étude de VC4A intitulée « 2017 Venture Finance in Africa » (capital-risque en Afrique 2017) (www.VC4A.com/research) prouvent que la présence d’une solide équipe de fondateurs constitue le facteur clé de la réussite des jeunes entreprises africaines.

Dans l’étude de cette année, VC4A vise à mieux comprendre les facteurs critiques de réussite des startups africaines et à identifier les principaux ingrédients qui déterminent les raisons pour lesquelles certaines entreprises surpassent leurs pairs. Ces apprentissages sont utiles pour les entrepreneurs et pour les systèmes de soutien sur lesquels ils se reposent pour prendre des décisions éclairées.

La version 2017 (www.VC4A.com/research) est réalisée d’après des données recueillies auprès de 1 866 entreprises de 41 pays africains et de 111 investisseurs axés sur l’Afrique, originaires de 39 pays du monde entier.

« Nous entrons véritablement dans une nouvelle phase de croissance des startups sur le continent. Non seulement le nombre de startups a continué de croître à un rythme impressionnant, mais elles parviennent également de mieux en mieux à devenir des entreprises durables bien positionnées pour la croissance. » – Ben White, PDG de VC4A (VC4A.com/members/zia505)

Principaux résultats

L’un des principaux résultats de la recherche de cette année portant sur les startups africaines concernait l’identification de leurs caractéristiques uniques par rapport à leur de niveau de performance commerciale. Et bien que de nombreux facteurs entrent en ligne de compte lors de la création d’une entreprise, l’analyse des données montre clairement qu’une solide équipe de fondateurs est le facteur clé de la réussite des entreprises en Afrique. De nombreux investisseurs considèrent cet élément comme étant déterminant, mais les données montrent également que l’équipe adéquate de fondateurs peut faire la différence, et qu’il s’agit de la seule caractéristique commune à toutes les entreprises qui parviennent à progresser.

En analysant plus en détail deux échantillons de données recueillies auprès de 100 entreprises, « émergentes » et « établies », l’équipe de recherche a trouvé les corrélations qui permettent de comprendre la capacité des entreprises à prospérer. Le succès des entreprises « établies » peut s’expliquer par la composition de l’équipe fondatrice en termes de taille, d’éducation, d’égalité des sexes et d’âge.

Égalité des sexes

Comme décrit ci-dessus, l’égalité des sexes peut davantage expliquer la réussite de l’entreprise, étant donné que les équipes fondatrices des projets couronnés de succès sont plus susceptibles d’inclure des fondateurs de sexe masculin et féminin. Il convient de souligner que 46 % de ces entreprises comprennent une fondatrice dans leur équipe. Les équipes exclusivement composées de femmes dirigent 9 % des startups.

Parmi les pays dont plus de 20 entreprises ont participé à l’étude, l’Ouganda et le Kenya présentent la plus forte participation des femmes. Pour l’Ouganda, 57 % des entreprises comprennent une fondatrice, tandis que pour le Kenya, le nombre est légèrement inférieur à 55 %. L’Afrique du Sud présente le plus faible taux de participation des femmes, avec 33 %. Néanmoins, ces pourcentages de participation des femmes dépassent de loin les moyennes enregistrées dans plusieurs pépinières d’entreprises établies telles que New York ou San Francisco. D’autres détails et facteurs permettant de différencier les équipes de fondateurs performantes figurent dans le rapport de 2017.

Impact des startups

Les fondateurs de la communauté de VC4A continuent d’inspirer. Non seulement le nombre de startups actives à travers l’ensemble du continent a continué de croître à un rythme impressionnant, mais elles parviennent également de mieux en mieux à devenir des entreprises durables bien positionnées pour la croissance. Nos recherches ont montré que 62 % des entreprises bénéficient d’une clientèle stable et fiable, et 22 % ont préparé des comptes annuels audités. Ces derniers font partie des nombreuses étapes qui doivent souvent être franchies avant l’enregistrement formel. Les recherches indiquent que cela affecte positivement l’intérêt des investisseurs : 42 % de ces entreprises ont reçu un financement extérieur. 29 % de ces entreprises ont recueilli plus de 50 000 USD d’investissement.

Cette intégration de la technologie dans les secteurs d’activité traditionnels fait progresser les principales industries. Cette année, nous avons constaté une quantité accrue d’applications technologiques pertinentes dans tous les secteurs traditionnels, notamment l’agro-industrie, l’énergie, les soins de santé et l’éducation. Cela soutient les observations de VC4A indiquant qu’il existe en effet un nombre croissant d’entrepreneurs qui ont non seulement les connaissances et les compétences nécessaires pour contextualiser, réaffecter et refactoriser les technologies, mais aussi les compétences commerciales nécessaires pour le faire avec succès.

Recherche annuelle auprès des entrepreneurs et des investisseurs

Le rapport de VC4A « Venture Finance in Africa » met en évidence la performance des jeunes entreprises au stade précoce et à forte croissance d’Afrique et l’activité des investisseurs au stade précoce. Les informations se répartissent entre plusieurs indicateurs : la création d’emplois, la performance, les investissements, l’intérêt des investisseurs, les acteurs de l’écosystème et les facteurs de réussite.

Il s’agit de la quatrième édition consécutive de cette étude annuelle réalisée par VC4A. Depuis septembre 2015, la collecte de données se déroule en continu via le portail de VC4A.com. Dans la mesure où la communauté continue de croître, il est prévu que le rapport génère des aperçus des événements au sein du plus grand échantillon de startups.

Pour plus d’informations sur la recherche « Venture Finance in Africa », visitez : www.VC4A.com/research.

Par APO

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz