Les opérateurs économiques jugent que les taxes plombent tout projet d’énergie solaire

Des droits de douane équivalant à 10% du prix d’achat de chaque produit contenu dans chaque kit d’énergie solaire comprenant notamment une batterie, un panneau solaire et une lampe. La Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) d’une valeur équivalente à 19,25% du prix d’achat, et 5% du prix d’achat correspondant au précompte sur le transport (PCT). Voilà, selon une enquête publiée par le Quotidien de l’Economie, l’ensemble des taxes auxquelles sont assujettis les opérateurs économiques désireux de lancer des projets d’énergie solaire au Cameroun.

Cet arsenal tarifaire découragerait les opérateurs économiques, qui invitent le gouvernement camerounais à revoir cette taxation comme au Burkina-Faso, où l’importation des kits d’énergie solaire est exonérée de droits de douane.

En attendant que les pouvoirs publics camerounais accèdent à cette requête, fait savoir un opérateur du secteur de l’énergie solaire, à cause de ces taxes jugées exorbitantes, un panneau solaire de 50 Mw acheté en Chine à 15 000 francs Cfa est revendu au Cameroun à plus de 50 000 francs Cfa. Dans le même temps, le panneau de 60 Mw importé d’Europe à 35 000 francs Cfa est cédé sur le marché camerounais à plus de 70 000 francs Cfa, soit deux fois son prix d’achat. Toutes choses qui sont en porte-à-faux avec la politique de promotion des énergies renouvelables prônée par le gouvernement.

Agence Ecofin

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz