Législatives et municipales 2013 : Aminatou Ahidjo en campagne à Garoua

La fille cadette de l’ancien chef de l’Etat Ahmadou Ahidjo est déterminée à jouer un rôle capital pour la victoire de son parti, le Rdpc, dans la région du Nord.

aminatou_ahidjo_photo

C’est une démonstration de force que le Rassemblement démocratique du peuple camerounais(Rdpc) vient de faire à Garoua, chef-lieu de la région du Nord. Hier, à l’occasion du lancement de sa campagne dans cette région du pays, le parti de la flamme a utilisé de gros moyens. La forte équipe du comité central du Rdpc conduite par son secrétaire général, Jean Nkuété, est venue porter main forte aux cadres du parti dans la région. Dans une salle de la permanence du parti de Garoua pleine à craquer, le secrétaire général du Rdpc a invité les populations à rallier le Rdpc afin de remporter la victoire le 30 septembre 2013.

Mais c’est Aminatou Ahidjo qui aura été la véritable vedette du jour. La fille cadette de l’ancien président de la République qui vient d’intégrer le parti de la flamme, a été fortement accueillie dans sa région natale. Dans son discours aux militants, Aminatou Ahidjo a révélé les raisons de son choix politique. Un choix de cœur selon elle. «On adhère à un parti politique en son âme et conscience, par conviction et pour son projet de société », a-t-elle souligné avant de développer : « mon adhésion au Rdpc va plus loin que la simple possession d’une carte de militante. Elle résulte de l’exigence d’assumer un héritage. Car, si comme je viens de le dire, une grande partie de l’histoire du Cameroun se trouve dans cette salle, je ne peux pas faire abstraction de ce qu’une partie de cette histoire coule dans mes veines, j’entends encore avec nostalgie et émotion mon père Amadou Ahidjo qui a inlassablement œuvré à l’édification d’un Cameroun uni, fort et prospère ».

Pour Aminatou Ahidjo, le Rdpc est le seul parti qui incarne mieux les idéaux de paix, et de rassemblement chers à son père. « La bonne voie, la bonne intelligence, c’est d’accepter le rassemblement, parce que je le répète, l’unité nationale patiemment construite par Ahmadou Ahidjo et Paul Biya n’a pas de prix », a-t-elle martelé. D’après elle, « agir autrement serait trahir la mémoire de mon père car je me sens l’impérieux devoir d’apporter à mon tour ma modeste contribution à l’avancée de notre pays », a-t-elle indiqué.

Après avoir souligné que la solution aux problèmes du Nord n’est pas de créer un parti régionaliste, Aminatou Ahidjo a appelé ses frères et sœurs à voter massivement pour le Rdpc. « Je vous demande humblement mais solennellement de vous joindre à moi pour soutenir et voter sans réserve les listes du Rdpc dans la région du Nord », a-t-elle conclut.

D’après de nombreux analystes politiques, la région du Nord apparaît comme celle où la bataille sera très âpre du fait de la présence de l’Undp de Bello Bouba Maïgari, du Fsnc de Issa Tchiroma Bakary et de l’Add de Garga Haman Adji, tous des dignes fils de la région.

Achille Nayé