Législatives 2013 : Le nouveau visage de l’Assemblée Nationale

La Cour Suprême en lieu et place du Conseil Constitutionnel a proclamé le jeudi 17 octobre 2013, les résultats des législatives.

Assemblée Nationale
Assemblée Nationale

La Chambre Basse du parlement camerounais accueille 7 partis politiques pour la prochaine législature. On note l’entrée de deux nouvelles formations politiques. Sans grande surprise, le RDPC s’arroge la majorité des sièges avec 148 députés. Il est vrai que le parti de Paul Biya perd 5 places. Une légère régression qui est à mettre à l’actif, non seulement de la perte de certains bastions mais aussi de l’entrée en lice de nouvelles formations politiques et le retour en grâce des partis jadis tombés dans les oubliettes.

Le SDF confirme sa position de deuxième force politique du Cameroun avec ses 18 députés. Le parti que dirige John fru Ndi conserve ainsi son groupe parlementaire à la Chambre Basse (un groupe parlementaire est composé de 15 députés).

L’UNDP de Bello Bouba Maigari n’améliore pas son score, mais reste constant avec 5 députés. Situation identique dans les rangs de l’UDC du docteur Adamou Ndam Ndjoya qui enregistre 4 représentants. La surprise vient sans doute du parti historique l’UPC dont on ne vendait pas chère la peau à la veille du double scrutin. Le parti du crabe décroche 3 sièges. C’est un secret de polichinelle, l’UPC vient de loin. Miné par les querelles internes et de luttes de leadership, ce parti à pendant longtemps été une ombre sur la scène politique. L’effort de rassemblement encouragé par le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation semble avoir porté des fruits.

Le MDR de Dakolé Daissala lui aussi revient au devant de la scène avec un député. Le parti politique qui fait une entrée remarquable reste le MRC du professeur Maurice Kamto. Le nouveau né de l’arène politique camerounaise marque son entrée en fanfare en réalisant un exploit. Pour un premier essaie, obtenir un siège à l’Assemblée Nationale mérite des encouragements.

La Chambre Basse du parlement camerounais pour les cinq années à venir, aura 7 formations politiques représentées et deux groupes parlementaires.

Hakim ABDELKADER

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz