Législative et Municipales 2013 : Le RDPC peut-il perdre la capitale ?

Alors que les commissions communales rendent progressivement leurs copies, les observateurs et scrutateurs des bureaux de vote de la capitale camerounaise s’accordent pour affirmer que la suprématie du RDPC à Yaoundé est fortement contestée par la formation politique conduite par Maurice Kamto.

yaounde

Le jeune parti politique dirigé par le professeur Maurice Kamto fait une entrée tonitruante dans l’arène avec une percée significative dans la capitale Yaoundé jadis bastion imprenable du RDPC. En attendent les résultats définitifs, de la double consultation de lundi dernier, force est de reconnaitre avec les scrutateur que le RDPC et le MRC sont au coude à coude à Yaoundé. On pourrait même assister à un partage des sièges pour les législatives, soit trois pour le MRC et quatre pour le RDPC. Dans les arrondissements de Yaoundé II, la tête de liste du MRC pour les municipales, le Chef Biloa EFFA se dit serein. Pour lui, les populations des quartiers Madagascar, Carrière et Mbankolo, expriment simplement leur ras le bol à travers les urnes. Les militants du MRC dénoncent des irrégularités et des tentatives de fraudes. Emmanuel Simh estime que : « dans certains bureaux de vote, les présidents ont refusé de nous remettre les procès verbaux…et jusqu’à ce jour (mardi) de nombreuses commissions communales n’ont pas encore siégé pourtant la loi dispose que les procès verbaux sont directement transmis à la commission communale dans un délai de 48h ». A Yaoundé III, le MRC fait vaciller son rival pour les municipales et certains annoncent une surprise. Pour l’heure, seuls les arrondissements de Yaoundé IV et V semblent rester dans la gibecière du parti de la flamme ardente.

Hakim ABDELKADER