Le Cameroun mobilise 630 millions FCFA pour la prévention contre Ebola – 09/09/2014

Le gouvernement camerounais a décidé du déblocage d’une enveloppe de 630 millions FCFA pour soutenir le plan national de riposte contre le virus Ebola, a appris APA samedi de source officielle.

André Mama Fouda, le ministre camerounais de la Santé. Photo: Services du Premier ministre, portail du gouvernement
André Mama Fouda, le ministre camerounais de la Santé.
Photo: Services du Premier ministre, portail du gouvernement

Ces fonds seront destinés au renforcement des équipements de détection et de prise en charge, à l’aménagement de salles d’isolement ou encore à l’acquisition de réactifs.

Une partie de l’enveloppe ira également au renforcement des capacités des personnels sanitaires et non sanitaires, avec un accent sur l’information et la sensibilisation des populations à travers des médias communautaires.

L’annonce de cette mesure financière, note-t-on, intervient au lendemain d’une sortie musclée de l’Ordre national des médecins du Cameroun (ONMC), qui a critiqué la mollesse de la riposte gouvernementale et appelé au renforcement des capacités et des compétences de toute la chaîne du personnel soignant et non soignant, afin de prévenir la survenue dans le pays de la fièvre hémorragique Ebola.

Certains membres de l’Ordre avaient aussi accusé le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, qui présente pourtant la menace Ebola comme «réelle», de traîner les pieds face à leur demande pressante de faire former des équipes de prévention, d’intervention ainsi que la mise en place d’une stratégie de communication.

Avant le déblocage d’un fonds de prévention, le gouvernement a affirmé qu’un plan avait déjà été dressé avec des partenaires dont l’Organisation mondiale de la santé (OMS), avec une surveillance renforcée dans tous les districts sanitaires frontaliers et les aéroports dans le cadre d’un réseau de veille et d’échanges multiformes rassemblant non seulement les pays en épidémie, mais aussi tous les autres Etats africains particulièrement exposés.

Le Cameroun a aussi suspendu tout mouvement de personnes et de biens vers ou en provenance des pays touchés par cette fièvre hémorragique.

© Camer Post avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz