Découverte: L’abeille tue le virus du sida – 25/09/2013

L’abeille tue le virus du sida
L’abeille tue le virus du sida

La découverte a été faite par des chercheurs américains. Un traitement adapté est attendu.

Le venin inoculé par l’abeille au moment de la piqure ne sera plus envisagé comme une source de douleur, mais comme un motif d’espoir. Un traitement curatif contre le VIH est donc envisagé. Des tests effectués récemment en laboratoire ont été concluants.

Le venin de l’abeille renferme une puissante toxine, la melittine. Cette substance perfore l’enveloppe protectrice du virus. Désormais sans enveloppe protectrice le virus est à son tour vulnérable et meurt rapidement. Inoculée dans l’organisme humain cette toxine fait passer le sujet du statut de séropositif à celui de séronégatif. Donc le patient guérit. Toutefois le sujet court un grand danger, même débarrassé du parasite. La toxine en plus de tuer le VIH, va s’attaquer aux anticorps. Une solution a été trouvée à cet effet par les chercheurs de l’Université de Washington. Il est question d’associer au venin d’abeille des micros éléments et pare-chocs protecteurs. Les cellules humaines rebondissent dessus, tandis que le virus du sida, plus petit, passe entre les pare-chocs protecteurs et s’exposent à la toxine.

Selon le Docteur HOOD, leader de l’équipe de recherche, ce traitement peut aussi être adapté aux hépatites. Le produit sera utilisé dans le meilleur des cas en gel vaginal et en intraveineuse.

© Camerpost.com : par Olivier NDEMA EPO

  • Yvan Owona

    comment ce-là ne pourrait ne pas détruire les cellules humaines qui sont supposées portées le VIH en leur sein? En bref comment le VIH sera détruit si les CD4 rebondissent sur la toxine?

    • jj

      Du blabla! Pourquoi n’est pas ce confié aux viellards du BUSHI en RDC, le VIH pour eux est un vieux problème!

  • beyon

    c est juste pour accompagner les adeptes de moults aventures vers la decrepitude

  • newsoftpclab

    Les chercheurs devraient d’abord expérimenter cela sur eux d’abord.

  • boby

    bonjour, je suis tres d’accord sur la recherche efectuer par ses chercheur, je voudrais vous faire une revelation en novembre 2013 j’avai été depister de l’hepatite B j’ai refait le test 2 fois et s’etai positif mais curieusement un vendredi j’etait sur une moto et un benskineur me conduisait alors subitement pendant qu’on roulait, j’ai été mordu par deux abeilles qui volais et qui sont entrer dans mon habit et m’ont piquer o niveau du cou proche de la colonne vertebrale, j’ai demande au mototaximan de ‘arreter j’ai tuer ses abeilles et j’avait un grande douleur tout recement le 4 avril dernier, je faisai n test prenuptiale avec ma fiancée, le test revele que je n’est pas d’hépatite je confire au docteur en lui montrant les test que j’ai effectuer et qui etai positif. il refait le test et je vais meme dans une autres hopital et je confirme que s’est negatif. maintenant apres lu cette article puis’je afirmer que s’est vraiment moi je ne sai pas. mai cela peu etre une avancé si cela se revelai etre confirmer

  • alex

    les chercheurs doivent revérifier et si c est vrai on pourra vagabonder et ensuite aller détruire les ruches sans se protégé .tanpi pour….

  • vous avez pas encor cherché car s’il s’agit du vrai sida alor cherché encor. toi le chercheur avait tu le SIDA et p8 c7 parti?

  • le tigre de Jogasta

    nous remercions gracieusement les efforts des “grands chercheurs” américains et leur progrès dans le travail engagé depuis plus de 20 ans. je pense que le sida est venu chez eux; alors, avant de nous révéler quoi que ce soit sur un éventuel sérum du VIH, je pense qu’ils gagneraient à faire d’abord des test làba sur les américains. nous même en Afrique, on nous a dit que la consommation des urines ayant une durée de plus de 3 mois peut détruire de VIH mais sur qui l’expérience a été faite: personne. je pense que c’est du bleuf.

  • teweche

    google

  • yanik

    o lieu de demontre son incapaciter il est preferable de dde a nos chercheur africain de se specialiser et apporter eux osi des potentiel solution car osi pti k il soit cet espoir apportera beaucoup de changemen dan de nbreuse vie

  • guich

    pour rejoindre un des commentaires je pense pas ça vraiment possible, le VIH est un rétrovirus, c’est un virus qui s’insère dans l’ADN des globules blancs (CD4+): ensuite ces globules blancs vont produire des nouveaux virus puis mourir (au final la plupart des patients atteints du SIDA décède d’une autre maladie contre laquelle ils ne peuvent pas se défendre car ils n’ont plus de défense naturelle), donc si le venin ne détruit pas les globules blancs en même temps alors le patient ne peut pas être séronégatif… et puis depuis toutes ces années il y a eu très peu de cas de rémissions du SIDA et je pense bien que plus d’un séropositif c’est déjà fait piqué par plusieurs abeilles… pour l’hépatite si tu étais sous traitement ça expliquerait peut être pourquoi tu étais en rémission!

  • JPh.

    Si les CD4+ sont détruits par les virus qui sont ainsi libérés dans le sang puis les virus détruits dès leur libération par cette toxine alors il n’y a plus de virus et donc plus de stimulation pour produire les anticorps : l’individu devient donc logiquement séronégatif. A l’évidence cela ne serait pas obtenu en une seule prise…
    Rem : “le virus est à son tour vulnérable et meurt rapidement”… Non, un virus ne meurt pas pour la simple raison qu’un virus ne vit pas ! Ce n’est que du code génétique emballé de manière à pénétrer dans les cellules-cibles. Il est détruit ou désactivé mais pas tué.