Kenya : La nouvelle vie d’ Onywera avec un jackpot !

La nouvelle vie d’Onywera avec un jackpot !
La nouvelle vie d’ Onywera avec un jackpot !

Habitant au Kenya, l’homme a été abandonné par sa femme, qui jugeait son mari trop pauvre… Et c’est alors que la chance est venue rétablir cette triste réalité !

Onywera – Doit-il écouter la petite voix ?

En effet, Joseph Onywera ne possédait que 100 Shilling Kenyan (moins d’un euro) et a décidé de les jouer. Une vraie success story pour l’homme âgé de 62 ans qui a alors remporté un jackpot équivalent à la belle somme de 20 millions de SK (176.800 euros).

Avant de placer son pari, Onywera explique qu’il se sentait très tourmenté, affirmant qu’il pouvait entendre des voix qui tentaient de le décourager de jouer. Il a quand même suivi sa première décision et a dépensé les maigres sous qui lui restaient en poche.

Son but n’était même pas véritablement de gagner, mais de mettre un peu de piment dans sa vie de fermier !

Ultérieurement, il a reçu l’appel d’une femme se présentant comme employée dans une société de paris au Kenya, l’informant qu’il venait de gagner le jackpot de la semaine. Il ne pouvait pas y croire et s’est presque évanoui. Et juste comme ça, Onywera est devenu le plus récent millionnaire dans le village Kapiyo de Kano.

Le jackpot ou la justice sur la vie !

Onywera, étant fan de football, a privilégié les paris sportifs mais au Kenya, au Cameroun, au Sénégal… les structures de loteries sont importantes et attirent un grand nombre de joueurs. Les pays d’Afrique montrent également un réel engouement pour ce qui est de la loterie en ligne, en effet, dans des sites tels theLotter, il est possible de participer à tous les grands jackpots du monde, sans avoir à se déplacer.

Fans de foot, fans de l’adrénaline, ou encore envie de changer de vie, Onywera a réussi à montrer que même si les injustices s’accumulaient, la roue pouvait toujours tourner et nous espérons écrire, sous peu, un article sur une nouvelle vie amoureuse pour Onywera !

En effet, ce père de neuf enfants a commencé à pêcher sur les plages du Kenya et de l’Ouganda. Il est ensuite parti plus au sud pour subvenir aux besoins de sa famille. Après avoir perdu sa première femme, Truphena Anyango, en 1996, il est rentré chez lui pour prendre soin de ses enfants et de sa seconde et nouvelle épouse. En 2010, elle le quitte en l’accusant de ne pas pouvoir prendre soin de sa famille.

Il a dont vécu une triste vie de solitude lors de ces 20 dernières années. Maintenant, bien plus aisé financièrement, il assure qu’il aidera ses enfants, mais ne compte pas pardonner à sa femme !

Nous n’osons imaginer à quel point la femme enrage !

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz