Kenya : Nouvelle attaque de présumés militants d’Al-Shabaab

Nouvelle attaque au Kenya de présumés militants d'Al-Shabaab I  Photo d'illustration
Nouvelle attaque au Kenya de présumés militants d’Al-Shabaab I Photo d’illustration

Des hommes armés soupçonnés appartenir au mouvement radical somalien al-Shabaab ont ouvert le feu dimanche et tué deux policiers et blessé deux autres dans le nord-est du Kenya.

Un communiqué de la Croix-Rouge kenyane a confirmé que des agents de sécurité avaient été pris pour cibles dans une embuscade tendue par des individus armés soupçonnés d’avoir des liens avec al-Shabaab dans le comté de Mandera.

Le groupe islamiste somalien n’a pas revendiqué l’attaque même s’il a avoué être derrière la nouvelle campagne de la violence notée ces derniers jours dans le nord du Kenya, notamment le meurtre lundi de deux passagers d’un bus de banlieue dans la ville d’Elwak.

Cette dernière attaque intervient quelques jours après que la hiérarchie de la police kenyane a averti que le pays devait se préparer à de possibles attaques par al-Shabaab, après sa récente désintégration en factions rivales déterminées chacune à “faire mieux que les autres dans la campagne de violence, en particulier au cours des festivités de Noël et du Nouvel An.

“Cela constitue pour nous en réel danger de la part de ces éléments meurtriers”, avait confié Joseph Boinet, le chef de la police kenyane aux journalistes jeudi à Nairobi, ajoutant que les querelles qui minent le groupe étaient le résultat de différentes allégeances faites “à Al-Qaïda et à l’État islamique”.

Le groupe a ciblé le Kenya en réaction à l’intervention des troupes kenyanes en Somalie dans le cadre de la force de paix de l’Union africaine (UA), forte de 22.000 d’hommes chargée de protéger le gouvernement de Mogadiscio et reprendre aux insurgés les territoires sous leur joug.

La plus meurtrière des attaques du mouvement s’est produite lorsque ses militants ont assiégé durant deux jours, le centre commercial Westgate à Nairobi en 2013, faisant près de 70 morts.

Al-Shabaab était également responsable de l’assassinat d’au moins 148 personnes à l’Université de Garissa au Kenya en avril dernier et du massacre de dizaines de personnes de la banlieue près de la même ville, il y a plusieurs mois.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz