Kenya: L’argent du braconnage sert à financer le terrorisme selon la sécurité intérieure – 06/06/2015

Joseph Nkaissery, chef de cabinet du ministre kényan pour la sécurité intérieure | DR
Joseph Nkaissery, chef de cabinet du ministre kényan pour la sécurité intérieure | DR

L’argent issu du braconnage sert à financer le terrorisme au Kenya, a affirmé vendredi le chef de cabinet du ministre kényan pour la sécurité intérieure, Joseph Nkaissery.

Il a en outre affirmé que le fruit de ce délit a été utilisé pour financer le groupe séparatiste Mombasa Republican Council (Conseil républicain de Mombasa) crée en 1999 en réaction à ce que ses initiateurs considéraient comme étant une discrimination politique et économique contre le peuple de la province de la côte de Mombasa.

«Les informations que nous avons à notre disposition montrent un lien entre le braconnage et le financement du crime organisé dont le terrorisme. De même cette activité illicite sert également à faciliter les activités du MRC », a expliqué Nkaissery dans un communiqué.

Les autorités thaïlandaises ont récemment saisi une cargaison d’ivoire soupçonné de provenir du port de Mombasa. Trois suspects ont été arrêtés en relation avec cette affaire.

« Nous sommes en ce moment très concentrés sur les crimes transnationaux tels que le braconnage, la contrefaçon, le trafic de drogue et d’êtres humains. Nous n’allons pas non plus épargner ceux qui utilisent notre pays comme zone transit pour ces crimes », a-t-il prévenu.

© CamerPost avec © APA