Kenya : la Cour suprême annule la présidentielle et ordonne sa reprise dans deux mois

L’élection présidentielle kenyane remportée dans un premier temps par le président sortant, Uhuru Kenyatta, a été invalidée par la Cour suprême qui a ordonné, dans la foulée, la reprise du scrutin d’ici deux mois, a-t-on appris vendredi

Kenya : la Cour suprême annule la présidentielle et ordonne sa reprise dans deux mois

Selon la Cour suprême statuant sur une saisine du candidat malheureux depuis le 18 aout, soit 10 jours après la présidentielle, ce scrutin est entaché ‘’d’irrégularités’’, d’où, a expliqué, le juge David Maraga, le vote ‘’n’a pas été conduit en accord  avec la Constitution’’.

Le président sortant, Uhuru Kenyatta, avait remporté la présidentielle avec  54,27 pour cent des voix contre 44, 74 pour cent des voix pour son challenger Raila Odinga, âgé de 72 ans et qui se présentait à la magistrature suprême pour la troisième fois.

Des violences avaient suivi ces résultats, faisant  au moins 17 morts et 177 blessés.

© CAMERPOST avec APA

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Kenya : la Cour suprême annule la présidentielle et ordonne sa reprise dans deux mois"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Mary Bolaji

Mon prophet avec bien prophecy sur cet histoire a Lagos. Le 7/8/17

Mika Tchindebe

La justice du peuple avance. La voix du peuple c’est la voix de Dieu.Vivement que les autres cours suprêmes de l’Afrique copient ce bon exemple.

wpDiscuz