Jubilé: Emmanuel Kundé termine sa carrière

L’ancien défenseur de l’équipe nationale du Cameroun, a organisé son jubilé le 11 août dernier au stade omnisport de Yaoundé.

emmanuel_kundeC’est toujours difficile de quitter ce qu’on aime. Ce qu’on a pratiqué toute une vie durant. Ce qui est devenu comme une seconde nature. L’on comprend donc pourquoi Emmanuel Kundé a laissé échapper quelques gouttes de larmes le 11 août dernier au stade omnisport de Yaoundé. L’ancien lion indomptable faisait ses adieux au football qu’il a pratiqué pendant 23 longues années.

La rencontre opposait le canon de Yaoundé aux anciens lions indomptables. Sur la pelouse, de nombreux footballeurs des années 80. La belle époque. Mabouang Kessack, Stephen Tataw, Ndoumbé Lea ou Onana Eloundou entre autres, sont venus témoigner leur gratitude à leur ancien coéquipier.  Dans les gradins aussi, de nombreux amoureux du ballon rond dont Joseph Owona, le président du Comité de normalisation de la Fecafoot.  La rencontre a tourné  à l’avantage des anciens lions (3-2). L’on a particulièrement apprécié le penalty exécuté par Emmanuel Kundé alias Benetti.  D’une frappe puissante, il trompe Hubert Feumi, le gardien de buts de Canon de Yaoundé. A peu près comme en 1990 contre l’Angleterre lors du mondial italien.

Emmanuel Kundé a indiqué être satisfait de la façon dont il a mené sa carrière, avant de prodiguer quelques conseils aux jeunes. « Si j’avais un conseil à donner aux jeunes footballeurs, ce serait de leur demander d’être persévérants dans tout ce qu’ils font, de toujours mettre le travail avant et de toujours se dire que le bien de tous passe par le bien individuel », a lâché le vétéran.

Joseph Owona n’a pas tari d’éloges à l’endroit du footballeur mythique : « je retiens surtout que c’est un footballeur qui avait une lourde frappe et qui savait encadrer ses coéquipiers », a-t-il déclaré.

Né le 15 juillet à Ndom, Emmanuel Kundé débute sa carrière au poste de milieu défensif avant de se reconvertir au poste de défenseur central. Il débute sa carrière de footballeur dans le canon de Yaoundé avec qui il remporte le championnat du Cameroun à trois reprises. En 1987 il s’envole pour la France pour une carrière professionnelle qui la conduira à Laval et  à Reims. Il rentre au pays où il évolue avec Prévoyance sociale et Olympique de Mvolyé.

Avec 127 sélections à l’équipe nationale et 25 buts marqués, Emmanuel Kundé remporte la coupe d’Afrique des nations à deux reprises. En 1984 en Côte d’Ivoire et en 1988 au Maroc. En 1990, il atteint avec les lions, les quarts de Finale de la coupe du monde en Italie.

Au moment où il raccroche définitivement, Emmanuel Kundé laisse un digne héritier en la personne de Kundé Junior Emmanuel. Son fils.  « Je souhaite qu’il suive mes pas, qu’il travaille comme moi et défende les couleurs de son pays, comme je l’ai fait », a-t-il indiqué.

Achille Nayé

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz