Journée mondiale anti-tabac: quel bilan pour la e-cigarette ? – 31/05/2014

La journée mondiale anti-tabac organisée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a lieu ce samedi. Tous les ans, 400 millions de personnes meurent des effets de la cigarette, soit une toutes les six secondes. Mais depuis quelques temps, on voit apparaître de plus en plus de cigarettes électroniques. Elles sont censées aider les fumeur à décrocher.

Un fumeur de cigarette électronique. / gettyimages
Un fumeur de cigarette électronique. / gettyimages

Dès l’entrée, l’odeur vous prend au nez. Les arômes artificiels emplissent l’air. Pas de doute, nous sommes au premier salon français de la cigarette électronique. Un salon professionel car la e-cigarette remporte un succès grandissant. Plus d’un un million de français ont déjà vapoté, surtout des fumeurs qui souhaitent décrocher. Antoine Meilleux y tient un stand :

« Ca permet de vaporiser un liquide dans lequel il peut y avoir de la nicotine ou non. On peut ainsi créer un sevrage chez le fumeur de cigarette traditionnelle, et accompagner le mouvement d’arrêt vers la cigarette. »

A quelques kilomètres de là, au même moment, dans l’ambiance beaucoup plus feutrée de l’Assemblée nationale, l’Alliance française contre le tabac, et Yves Bur, son président, rendent un rapport sur le tabagisme. Lequel porte notamment sur la cigarette électronique. Un objet, qu’ils ne considèrent pas d’un mauvais oeil, mais avec quelques réserves.

« Vapoter n’a de sens que si on ne fume plus. Fumer quelques cigarettes et vapoter en complément reste nocif pour la santé. »

Yves Bur souligne également que la cigarette électronique peut être un produit d’initiation au tabagisme pour les plus jeunes. Il réclame donc son interdiction dans les lieux publics. Il devrait être entendu, puisque cette mesure devrait figurer dans le projet de loi antibac, étudié par le Parlement à la rentrée prochaine.

Source: RFI

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz