JO 2016 : les Lions indomptables et… imprévisibles du Cameroun

Stade olympique de Sydney, 30 septembre 2000: des Lions en or massif. |© Patrick Hertzog/AFP
Stade olympique de Sydney, 30 septembre 2000 : des Lions en or massif. |© Patrick Hertzog/AFP

Le 30 septembre 2000, les footballeurs camerounais décrochaient la médaille d’or olympique face aux Espagnols. Un sacre dont personne, pas même leurs dirigeants, n’avait osé rêver.

Septembre 2000, aéroport Paris-Charles-de-Gaulle.Patrick Mboma, la star camerounaise bientôt trentenaire, découvre la plupart de ses jeunes coéquipiers sélectionnés pour participer aux Jeux olympiques de Sydney. Il vient de quitter le club italien de Cagliari pour celui de Parme, quelques mois après avoir remporté avec les Lions indomptables la Coupe d’Afrique des nations (CAN), organisée conjointement par le Ghana et le Nigeria.

Avec Serge Mimpo, il est le seul joueur de plus de 23 ans à avoir été retenu par le sélectionneur Jean-Paul Akono (chaque équipe a droit à un maximum de trois joueurs dépassant cet âge). Mboma se souvient : « Nous étions quelques-uns à avoir été champions d’Afrique sept mois plus tôt : Womé, Eto’o, Geremi, Lauren… Beaucoup s’étaient rencontrés pour la première fois lors du minirassemblement organisé en Angleterre, mais moi, comme j’étais blessé, je n’y avais pas participé. On a fait connaissance à l’aéroport et dans l’avion ! »

Partis avec peu d’espoirs

Les joueurs camerounais ont beau débarquer en Australie avec plusieurs champions d’Afrique dans leurs rangs, personne ne les croit capables de succéder aux Nigérians au palmarès olympique.

Lire la suite à © JEUNE AFRIQUE >>

Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Christian Bidzabi

Quel heureux souvenir.Au Cameroun,nous veillions pour regarder les matches a cause du decalage horaire.

Doui Dangye Jackson Igor

Les vrais lions de l’epoque…

wpDiscuz