Japon : Visite historique de Barack Obama à Hiroshima

Barack Obama a rencontré des survivants d'Hiroshima ce vendredi 27 mai. | © AFP / JOHANNES EISELE
Barack Obama a rencontré des survivants d’Hiroshima ce vendredi 27 mai. | © AFP / JOHANNES EISELE

Barack Obama a rendu hommage aux victimes de la bombe atomique larguée par les Américains à Hiroshima le 6 août 1945. Une première historique pour un président américain.

Une visite pour l’Histoire sur un lieu de mémoire douloureux: le président américain Barack Obama a rendu un hommage emprunt d’émotion vendredi 27 mai aux victimes de la première attaque nucléaire de l’Histoire, lors d’une visite historique à Hiroshima, serrant la main et prenant dans ses bras des survivants de la bombe atomique. Le chef de la Maison Blanche a saisi l’occasion de la première visite d’un président des Etats-Unis en exercice dans cette ville anéantie le 6 août 1945 par une bombe nucléaire américaine pour appeler à “un monde sans armes” nucléaires.

“Il y a 71 ans, la mort est tombée du ciel”, a déclaré le chef de la Maison Blanche devant le mémorial aux victimes de la bombe larguée par les Etats-Unis sur la ville le 6 août 1945 à 08H15. Ce jour là, le monde “a changé pour toujours”, cette bombe a “démontré que l’humanité avait les moyens de se détruire elle-même”. “Pourquoi sommes-nous venus ici, à Hiroshima? Nous sommes venus réfléchir à cette force terrible libérée dans un passé pas si lointain. Nous sommes venus pour rendre hommage aux morts”, a-t-il dit. “Leurs âmes nous parlent, elles nous demandent de regarder au fond de nous-mêmes”, a-t-il ajouté. “Les progrès technologiques sans progrès équivalent des institutions humaines peuvent nous être fatals. La révolution scientifique qui nous a conduits à la fission de l’atome appelle également une révolution morale”.

“Reposez en paix, nous ne répéterons pas cette tragédie”: cette phrase, inscrite sur le cénotaphe qui contient des dizaines de volumes où sont consignés les noms des victimes de la fournaise nucléaire, pourrait servir de trame à ses remarques. Le 6 août 1945, l’armée américaine larguait sur Hiroshima la première bombe atomique de l’histoire, suivie, trois jours plus tard, par celle de Nagasaki. L’utilisation de cette arme, fruit du Projet Manhattan mené dans le plus grand secret pendant des années, allait sonner la capitulation du Japon et la fin de la Seconde Guerre mondiale.

“Nous ne pouvons jamais oublier”

Juste avant d’entamer sa visite, Barack Obama s’est rendu sur la base militaire américaine d’Iwakuni, toute proche.

Lire la suite à © CHALLENGES >>

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz