Japon : Le nouveau doyen de l’humanité a 111 ans – 21/08/2014

Un Japonais de 111 ans a officiellement décroché mercredi le titre d’homme le plus vieux au monde, ont rapporté les médias, rejoignant sa compatriote de 116 ans, Misao Okawa, au rang des doyens de l’Humanité. Sakari Momoi, né le 5 février 1903 à Minamisoma, dans la préfecture de Fukushima, a reçu le prestigieux certificat des mains d’un responsable du Guinness des records à l’hôpital tokyoïte où il est pris en charge.

A l'âge de 111 ans, Sakari Momoi reçoit un certificat le désignant comme l'homme le plus âgé au monde.  | AFP PHOTO / JAPAN POOL via JIJI PRESS
A l’âge de 111 ans, Sakari Momoi reçoit un certificat le désignant comme l’homme le plus âgé au monde. | AFP PHOTO / JAPAN POOL via JIJI PRESS

Visiblement en forme pour son âge selon les images diffusées par la télévision nippone, M. Momoi, qui avait revêtu pour l’occasion costume noir et cravate gris argenté, a déclaré d’une voix un brin faible, mais néanmoins assurée, qu’il espérait vivre encore deux ans. Selon les autorités de Saitama, au nord de la capitale, où il a vécu de longues années, l’homme est alerte, bien qu’un peu dur d’oreille. Il communique avec son entourage par l’écriture et apprécie le sumo.

Passionné de lecture, cet ancien enseignant possède une bibliothèque de quelque 2.000 livres. Sakari Momoi succède à Alexander Imich, un New-Yorkais d’origine polonaise, son aîné d’un jour, qui est décédé en juin dernier à Manhattan.

Petit détail: il n’est pas, de loin, la personne la plus vieille au monde: 59 femmes le surclassaient à la mi-août, sur 73 “super-centenaires” recensés au total dans le monde, selon le Gerontology Research Group (GRG) qui répertorie les actes de naissance des personnes âgées de plus de 110 ans.
Au sommet de la liste, figure la Japonaise Misao Okawa, née le 5 mars 1898. Issue d’une ligne de marchands de kimonos de la ville d’Osaka (ouest du Japon), elle a fêté cette année son 116e anniversaire avec des sushis et des friandises.

L’espérance de vie des hommes japonais a franchi l’an dernier pour la première fois la barre des 80 ans, tandis que leurs consoeurs détiennent la palme mondiale de la longévité (86,61 ans). Environ un quart de la population du Japon est âgé de 65 ans et plus, une proportion qui devrait atteindre 40% d’ici à 2060. Il y avait près de 55.000 centenaires répertoriés au Japon en septembre dernier, selon les statistiques officielles du ministère de la Santé.

Source : LeParisien.fr

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz