Israël : Un géologue affirme que Jésus avait un fils – 16/04/2015

Une archéologue britannique affirmait récemment avoir trouvé la maison d'enfance de Jésus. Le docteur Aryeh Shimron assure désormais qu'il peut prouver que la tombe du Talbiot, à l'Est de Jérusalem, est bien celle du Christ, et que ce dernier aurait eu une descendance | Crédits photo : Ken Dark
Une archéologue britannique affirmait récemment avoir trouvé la maison d’enfance de Jésus. Le docteur Aryeh Shimron assure désormais qu’il peut prouver que la tombe du Talbiot, à l’Est de Jérusalem, est bien celle du Christ, et que ce dernier aurait eu une descendance | Crédits photo : Ken Dark

Le docteur Aryeh Shimron assure au New York Times qu’il peut prouver que la tombe du Talbiot, à l’Est de Jérusalem, est bien celle du Christ, et que ce dernier aurait eu une descendance.

«Les preuves vont plus loin que ce à quoi je m’attendais», affirme le Dr Aryeh Shirom, géologue israélien au New York Times. «Je pense avoir des preuves performantes, virtuellement sans équivoque». Grâce à des procédés géochimiques, il veut prouver que le tombeau du Talbiot, le site mortuaire trouvé à l’Est de Jérusalem dans les années 1980, est bien celui de Jésus de Nazareth, sa femme Marie-Madelaine et son fils Judas.

Des propos qui font échos au documentaire de James Cameron, La tombe Perdue de Jésus sorti en 2007. Ce dernier niait la résurrection du Christ, soulignant que le tombeau familial était bel et bien scellé, et le corps de Jésus et de sa famille, toujours dedans. Les allégations se fondent notamment sur les inscriptions, les dates et les noms en Araméen.

Polémique ravivée

Le scientifique affirme également que les tests géochimiques montrent que l’Ossuaire de Silwan, découvert en 2002 et qui porte l’inscription araméenne «Jacques, fils de Joseph, frère de Jésus» aurait été retiré récemment du Tombeau Talbiot. Tout comme le film avait créé la polémique à l’époque, et les déclarations du docteur israélien risquent bien de raviver le débat. Le collecteur qui possède L’Ossuaire Silwan trouve pour sa part que les travaux du géologue n’ont rien de concluants, tandis que les archéologues de Jérusalem attendent la parution des travaux dans une revue reconnue pour s’exprimer sur le sujet.

Source : © Le Figaro.fr

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz