Interview: « Le Cameroun peut jouer sans ETO’O »

Raymond ELUME consultant sportif, parle des lions indomptables.

Raymond_ELUME

– Le capitaine des lions indomptables, Samuel ETO’O aurait fait part de sa volonté de quitter la sélection nationale. Quelle lecture faites-vous de cette situation ?

La décision de quitter l’équipe nationale revient à Samuel ETO’O. De toutes les manières un seul joueur ne saurait à lui tout seul constituer une équipe. Cependant il fait encore partie de la sélection nationale, parce qu’il n’a pas annoncé officiellement sa volonté de se retirer. L’équipe nationale étant une institution il doit le faire dans le cadre d’une conférence de presse. Il fait partie de l’équipe nationale depuis 1997. Pour moi ce sont des paroles que l’on profère dans un vestiaire ou sur un coup de tête.

– Le départ de Samuel ETO’O serait-il une catastrophe pour les lions indomptables ?

Pas une catastrophe en tant que telle. D’ailleurs le Cameroun a joué plusieurs fois sans lui. Toutefois le départ de Samuel ETO’O est un signal fort pour de jeunes qui veulent émerger. L’on peut citer par exemple CHOUPO MOTING qui peut devenir important dans le groupe. A côté de lui il y a également Jacques ZOUA, Vincent ABOUBAKAR et bien d’autres qui veulent faire leur entrée dans l’équipe nationale.

– Les lions peuvent-ils se qualifier pour la Coupe du monde 2014, alors qu’ils feront face à des équipes redoutables?

Les matches se suivent mais ne se ressemblent pas. Le chapeau 2 se compose d’équipes que le Cameroun a déjà rencontrées. Ce sont la Côte d’Ivoire, le Nigéria, le Ghana, l’Algérie et le Cap vert. Les vidéos des rencontres disputées par ces sélections sont disponibles. Le staff technique des lions indomptables a toutes les informations sur les joueurs adversaires. Avant le coup d’envoi d’une rencontre nul ne sait ce qui va se passer. La Libye faisait peur à plusieurs personnes ; elle n’avait perdu aucun match, et n’avait pas pris de buts. Mais au finish le Cameroun l’a emporté à Mfandéna. Je pense que l’équipe qui va rencontrer le Cameroun devra faire très attention, car l’enjeu sera la qualification pour Brésil 2014.

Propos recueillis par Olivier NDEMA EPO