Insolite : Rêver la veille d’un échec à un examen permettrait de bien le réussir – 18/08/2014

Qui ne s’est pas déjà réveillé en sueur la veille d’un examen après avoir rêvé qu’il le ratait ? Qu’on se rassure, anticiper son échec dans les bras de Morphée permettrait de mieux réussir le jour J, à en croire les résultats de travaux menés par des chercheurs de la Sorbonne et de l’hôpital de la Pitié-Salpétrière en 2013, récemment publiés sur le site ScienceDirect et repérés par Slate.fr.

Pour en arriver à ce constat, les spécialistes du sommeil ont demandé à 719 étudiants en première année de médecine s’ils avaient rêvé de leur concours la veille de ce dernier. C’était bien le cas pour 60,4 % d’entre eux, dont 78 % qui y vivaient une situation d’échec telle que des retards, des erreurs pour cocher les cases, l’oubli de leurs affaires ou l’incompréhension des questions.

Or, ce sont ces mêmes rêveurs angoissés qui ont ensuite obtenu de meilleurs résultats à l’examen. Conclusion de l’étude : « Ces résultats suggèrent que l’anticipation négative d’un événement stressant dans les rêves est fréquente et que cette simulation apporte un gain cognitif. »

Des résultats qui restent toutefois à prendre avec précaution, puisque « la différence n’est pas énorme », même si « elle existe », constatait un professeur qui a contribué à l’étude, rapporte Slate, citant le site Passion Santé. De même, on ignore si le constat de l’étude est applicable à tous les rêveurs stressés.

Source : Le Monde.fr

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Insolite : Rêver la veille d’un échec à un examen permettrait de bien le réussir – 18/08/2014"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Kuate Kamdem

rien que çà

wpDiscuz