Immigration : Plus de 50% des migrants ouest africains sont des jeunes filles (experte)

Plus de 50% des migrants ouest africains sont des jeunes filles | Crédit photo : Irish Defence Forces/AP - Illustration
Plus de 50% des migrants ouest africains sont des jeunes filles | Crédit photo : Irish Defence Forces/AP – Illustration

La migration emballe plus de jeunes filles ouest africaines que de jeunes garçons, a affirmé jeudi à Dakar, Ndioro Ndiaye, présidente de l’Alliance Migration, Leadership et Développement(AMLD), soulignant que plus de 50% de ces migrants sont des filles.

«60% des migrants en Afrique de l’Ouest ont -19 ans. Les jeunes filles sont la principale cible de la migration et constitue plus de 50% des migrants», a dit l’ancienne ministre Ndioro Ndiaye.

Elle s’exprimait au cours de l’ouverture d’une pré-conférence dédiée aux jeunes en prélude à la conférence internationale sur «migrations, gouvernance et développement en Afrique de l’Ouest : le temps de l’action» prévue du 25 au 27 octobre à Dakar, sous la présidence du Chef de l’Etat, Macky Sall.

Selon Mme Ndiaye, parmi les causes structurelles de la migration, on trouve les bas salaires, la fragilité économique et la déperdition scolaire.

Revenant sur la pré-conférence, Falilou Mbacké Cissé, directeur exécutif de l’Institut africain de gouvernance (Iag), co-organisateur, a souligné que l’objectif général est d’assurer une contribution de qualité des jeunes africains aux travaux de la conférence.

«La conférence vise à partager avec les jeunes sur les défis et enjeux de la migration et sur le programme de la conférence ; identifier avec eux les causes structurelles et conjoncturelles de la migration ; élaborer avec les jeunes des propositions innovantes et des recommandations pouvant contribuer à la définition de politiques migratoires avantageuses pour toutes les parties prenantes ; et accompagner les jeunes à porter leur message à la conférence», a-t-il expliqué.

La conférence internationale est organisée par la Coalition pour le Dialogue en Afrique -CodA et L’Institut Africain de la Gouvernance (IAG) qui bénéficient du soutien de l’Etat du Sénégal et de la collaboration de l’Alliance pour Refonder la Gouvernance en Afrique (ARGA), l’Alliance Migration, Leadership et Développement (AMLD) et l’Initiative Prospective Agricole et Rurale (IPAR).

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz