Hydrocarbures : La société camerounaise Tradex reprend ses activités en RCA, et va étendre son réseau au Tchad

«Nous avons repris nos activités en République centrafricaine depuis le mois d’août 2013». Cette déclaration est d’Emmanuel Tamnga, le directeur commercial de la société de Trading et d’exportation de pétrole brut et de produits pétroliers (Tradex), cité par Le Quotidien de l’Economie.

Tradex

Selon ce responsable de cette société pétrolière camerounaise, qui dispose de 20 stations services en République centrafricaine, seulement 80% du réseau de distribution de Tradex Centrafrique est actuellement opérationnel. «La remise aux normes des stations vandalisées [après le départ de Bozizé du pouvoir] est en cours», confie M. Tamnga.

Ce dernier annonce également un projet de construction de nouvelles stations-services dans ce pays désormais contrôlé par la rébellion de la Séléka. Avant la fin de cette année, a-t-il encore révélé, Tradex va inaugurer ses deux premières stations-services dans la ville de Ndjaména, au Tchad, sous le label de Tradex Tchad SA.

Entreprise publique camerounaise, filiale de la Société nationale des hydrocarbures (SNH), Tradex, après ses activités dans le trading des produits pétroliers et le soutage maritime, est devenu le porte étendard des nationaux dès son arrivée sur le marché de la distribution des produits pétroliers.

Cette année, Tradex s’est lancé dans la distribution du gaz domestique, en mettant sur le marché 30 000 bouteilles neuves de 12 Kg, équipées d’un compteur de contrôle de la consommation.

Agence Ecofin

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz