Guinée : Des heurts font un mort et 30 blessés à Conakry – 14/04/2015

 Des heurts sont survenus dimanche 22 septembre dans la commune de Ratoma, alors que la campagne électorale a été prolongée jusqu'au 26 septembre, suite au report des législatives du 24 au 28 septembre | © AFP/CELLOU BINANI
Des heurts sont survenus dimanche 22 septembre dans la commune de Ratoma, alors que la campagne électorale a été prolongée jusqu’au 26 septembre, suite au report des législatives du 24 au 28 septembre | © AFP/CELLOU BINANI

Les affrontements ont repris, mardi, dans la haute banlieue de Conakry entre les jeunes manifestants et les forces de maintien de l’ordre, au lendemain de la marche de l’opposition guinéenne contre l’insécurité, qui s’est soldée par un mort et une trentaine de blessés.

Alors que la circulation routière paraît normale sur l’autoroute ‘’Fidèle Castro” avec la reprise des activités économiques, la tension est par contre tendue sur l’axe Hamdallaye- Bambéto-Cosa.

Dans cette zone, les commerces sont fermés, la circulation routière est paralysée et les populations riveraines terrées dans les maisons. Au dehors, des groupes de jeunes manifestants affrontent les forces de maintien d’ordre dans un climat très chaud.

Dans une déclaration, l’opposition a indiqué que le bilan provisoire de la répression qui s’est abattue sur ses partisans à l’occasion de sa protestation organisée à Conakry s’élève à un mort, une trentaine de blessés dont sept, par balle réelle, et un qui se trouve dans un état critique.

En réponse, les autorités policières et gouvernementales nient tout usage de balles réelles par les forces de l’ordre déployées sur le terrain pour assurer l’ordre public.

L’opposition guinéenne a promis d’intensifier les manifestations de rue jusqu’à la satisfaction de ses revendications électoralistes comme l’annulation du nouveau calendrier électoral.

© CamerPost avec © APA