Ghana : Importation face aux délestages des centrales électriques de la Turquie – 12/02/2015

Le Ghana a choisi de recourir à l’importation de centrales électriques turques, comme solution à court terme aux graves difficultés d’approvisionnement du pays en électricité.

S’exprimant mercredi à Accra au cours d’une conférence de presse pour expliquer les stratégies en cours prises par le gouvernement en matière d’énergies renouvelables, le vice-ministre de l’Electricité, John Jinapor a déclaré que les premières centrales électriques devraient arriver en avril prochain, en provenance d’Istanbul.

Selon lui, tous les documents relatifs à l’accord d’achat ont été finalisés, ajoutant que la toute première centrale de 700 mégawatts pourrait aider à atténuer la crise.

M. Jinapor a encore révélé que son ministre avait pris la décision définitive d’utiliser le charbon pour alimenter la centrale, car le barrage d’Akosombo qui est confronté depuis l’année dernière à une pénurie d’eau, du fait d’une pluviométrie est actuellement à sec.

Il a indiqué que l’utilisation de la houille était une mesure à long terme qui permettrait de générer environ 1.000 mégawatts.

Depuis l’année dernière, le Ghana fait face à un approvisionnement irrégulier en électricité qui a sévèrement touché le secteur industriel, les coiffeurs, les mécaniciens et le travail des agents du secteur public.

La situation est allée de mal en pis, incitant le principal parti d’opposition du pays, le ‘New Patriotic Party’ (NPP) à décréter le 18 février, comme date pour organiser une gigantesque marche pour exprimer son mécontentement au sujet de la gestion de la crise énergétique par le gouvernement.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz