Gaz à effet de serre : Le Cameroun pourrait réduire de 32 % ses émissions

Le Cameroun pourrait réduire de 32 % ses émissions de gaz à effet de serre | Illustration/DR
Le Cameroun pourrait réduire de 32 % ses émissions de gaz à effet de serre | Illustration/DR

Le Cameroun envisage à œuvrer pour «une réduction à hauteur de 32 pour cent de ses émissions de gaz à effet de serre (GES)» à l’horizon 2035, date à laquelle le pays projette de devenir émergent, selon des prévisions du ministère de l’Environnement et de la Protection de la nature.

Une mouture dans ce sens en élaboration devrait être présentée lors de la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (Cop21), prévue du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris en France.

«Dans le scénario de référence, les émissions de GES atteindront 104 millions de tonnes de dioxyde de carbone ou équivalents (MtCO2equ) en 2035, soit une hausse de 166 pour cent par rapport à 2010 », précise l’étude.

Ainsi, « dans le scénario de la contribution prévue déterminée au plan national (CPDN), l’augmentation des émissions de GES est contenue à 71 MtCO2equ en 2035, soit une hausse de 82 pour cent (seulement) par rapport à 2010 (39 MtCO2equ) ».

En d’autres termes, « l’augmentation des émissions par rapport à l’année de base est réduite de moitié (32 contre 65 MtCO2equ)», révèle le document.

Le gouvernement camerounais envisage de mettre en place une série de mesures dans les domaines aussi variés que l’agriculture, l’exploitation forestière, la gestion des déchets, la production de l’électricité, le bâtiment, les transports et le développement industriel.

© CAMERPOST avec © APA