Gabon Télévision : le fameux lapsus d’une journaliste sur le nom d’Ali Bongo

Ali Bongo
Gabon Télévision : le fameux lapsus d’une journaliste sur le nom d’Ali Bongo

Cette année, au Gabon, la commémoration de la mort de l’ancien président gabonais Omar Bongo Ondimba restera dans l’histoire en raison de la bourde d’une journaliste de la télévision nationale. Elle s’est trompée en annonçant la mort du chef de l’État actuel gabonais Ali Bongo. CAMERPOST vous donne plus de détails sur le sujet.

Le lapsus de la journaliste de la télévision gabonaise

Le 8 juin dernier, les Gabonais ont commémoré la mort de leur ancien président Omar Bongo Ondimba. Cette célébration se distingue à cause de l’erreur d’une journaliste.

Durant l’édition du journal de 23 heures sur la chaîne de télévision nationale gabonaise, la journaliste s’est trompée pendant la lecture de ses notes. Au lieu de prononcer le nom de l’ancien président Omar Bongo, la présentatrice a annoncé la mort du chef d’État actuel Ali Bongo à Barcelone en Espagne. C’est dans cette partie de l’Europe que le père du président actuel s’est éteint.

Malgré ce lapsus, la journaliste a continué sa présentation en parlant des documentaires pour la commémoration du huitième anniversaire de la mort de l’ancien chef d’État et d’une messe d’action de grâce à sa mémoire.

Réaction de la chaîne de télévision et des gens face à ce lapsus

Face à ce lapsus, la chaîne de télévision gabonaise n’a pas réagi de suite. Ce n’est que le lendemain dans le journal de 13 heures que le directeur général de Gabon Télévision Mathieu Koumba a annoncé avoir présenté des excuses au président Ali Bongo Ondimba et à sa famille. Il a d’ailleurs déclaré que la présentatrice sera suspendue pour sa bourde. Elle est interdite d’antenne par les responsables.

Ce lapsus de la journaliste a engendré diverses réactions sur les réseaux sociaux. Comme la télévision n’a pas corrigé immédiatement la bourde, elle a fait le tour des réseaux sociaux.

L’antenne de télévision a aussi reçu divers coups de fil après ce lapsus. Beaucoup de gens voulaient savoir si le chef d’État Ali Bongo est vraiment mort. Certaines personnes se sont moquées de la bourde en souhaitant un repos éternel au chef d’État actuel.

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite