Gabon : le QG de Jean Ping pris d’assaut par la garde républicaine

Un partisan de l'opposant gabonais Jean Ping évacue un blessé lors d'une manifestation dénonçant la réélection d'Ali Bongo, le 31 août 2016 à Libreville. | © AFP / MARCO LONGARI
Un partisan de l’opposant gabonais Jean Ping évacue un blessé lors d’une manifestation dénonçant la réélection d’Ali Bongo, le 31 août 2016 à Libreville. | © AFP / MARCO LONGARI

Le quartier général de Jean Ping a été pris d’assaut dans la nuit par la garde républicaine à Libreville. Le candidat de l’opposition annonce des morts et des blessés graves, tandis que le gouvernement justifie l’intervention en affirmant avoir poursuivi des hommes armés responsables de l’incendie de l’Assemblée nationale.

«  Il y a deux morts et plusieurs blessés de source sûre », selon Jean Ping, qui a évoqué un premier bilan de l’assaut, donné quelques heures après les violences ayant secoué la capitale à la suite de la proclamation des résultats donnant la victoire du président sortant Ali Bongo Ondimba.

Jean Ping, dont l’équipe faisait état d’un « carnage », a également accusé les forces de sécurité d’empêcher les services de secours de prendre en charge les blessés alors que l’assaut, lancé en milieu de nuit, était toujours en cours au petit matin.

Lire la suite à © JEUNE AFRIQUE >>

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Gabon : le QG de Jean Ping pris d’assaut par la garde républicaine"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Blandine Bilo

s’ils prennent la position des terroristes normal

wpDiscuz