Gabon : Ouverture du dialogue politique en l’absence de Jean Ping

Ouverture au Gabon du dialogue politique en l’absence de Jean Ping | © REUTERS/Noor Khamis

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba, a présidé ce mardi, au palais présidentiel, à Libreville, la cérémonie officielle de démarrage du dialogue politique national, sept mois après la présidentielle du 27 août 2016 dont les résultats avaient été contestés par l’opposition.

La rencontre a notée l’absence remarquée du leader de l’opposition Jean Ping qui continue de dénier la victoire au président gabonais.

Quelque 1.200 organisations de la société civile et des représentants d’une cinquantaine de partis politiques participent aux travaux qui prendront fin le 10 mai prochain.

Le dialogue politique débutera demain, mercredi par la phase réservée à la société civile, avant l’entrée en lice des politiques à partir du 11 avril prochain, pour des discussions consacrées exclusivement aux partis politiques.
Les débats s’articuleront autour de quatre thématiques, en l’occurrence “La réforme des Institutions et la consolidation de l’Etat de droit démocratique”, “Les réformes électorales”, “La modernisation de la vie publique” et “La consolidation de l’Etat de droit”.

Regrettant l’absence de certains leaders de l’opposition aux  travaux, Ali Bongo a rappelé l’option de son gouvernement de toujours privilégier le choix majoritaire du dialogue comme modalité principale de règlement des différends politiques.

‘’C’est là l’un des traits essentiels de notre culture politique : plus prompts à la palabre, mais aussi au dialogue plutôt qu’à l’affrontement violent’’, a –t-il indiqué.

Selon lui, “ce que certains appellent crise est et doit rester une querelle de famille” faisant allusion à la crise post-électorale de 2016.

Ali Bongo Ondimba a été réélu pour un second mandat de sept ans a l’issue de la présidentielle du 27 Aout dernier.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz