Gabon – Manifestations post électorales : Jean Ping appelle à des obsèques nationales pour les victimes

Jean Ping en janvier 2012. | © REUTERS/Noor Khamis
Jean Ping en janvier 2012. | © REUTERS/Noor Khamis

Jean Ping candidat malheureux à la présidentielle du samedi 27 aout dernier au Gabon a appelé à des obsèques nationales pour le respect de la mémoire des manifestants tués peu après la proclamation des résultats – contestés – donnant Ali Bongo vainqueur avec 49,80 pour cent des voix selon les résultats officiels et provisoires communiqués par le ministre de l’Intérieur Pacôme Moubelet-Boubeya.

S’exprimant à son domicile, peu après la libération de la vingtaine de leaders de l’opposition gabonaise retenus depuis mercredi nuit à son Quartier General, le principal challenger de Ali Bongo a dit comprendre la ‘’légitime’’ colère des manifestants face à ‘’l’imposture renouvelée’’.

Ping, crédité de 48,23 pour cent des voix selon les résultats provisoires, a salué la mémoire des disparus, tués pour avoir ‘’défendu l’état de droit et les valeurs de la République’’.

Ping qui ne cesse de réclamer un recomptage des voix bureau de vote par bureau de vote a affirmé être le président du Gabon.

« Le monde entier connaît qui est le président de la République: c’est moi, Jean Ping », a –t-il dit, indiquant que l’apaisement ne peut survenir que si la vérité des urnes est rétablie et respectée.

Trois personnes ont trouvé la mort et un millier d’autres interpellées entre mercredi et jeudi suite aux violences qui ont suivi l’annonce des résultats de la présidentielle de samedi dernier, selon le ministre de l’Intérieur.

Le ministre a aussi fait état de pillages de plusieurs commerces et d’immeubles.

Selon le porte-parole du gouvernement, Alain-Claude Bilie-By-Nze, les interpellés sont des ‘’pillards et des suspects’’ qui après avoir incendié l’assemblée nationale, ont voulu s’en prendre à d’autres symboles du pays.

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé tous les acteurs politiques et le peuple du Gabon à la retenue après l’annonce des résultats provisoires de l’élection présidentielle.

« Je suis vivement préoccupé et attristé par la situation actuelle en République gabonaise. La crise électorale, en particulier les incendies volontaires et la réponse disproportionnée des agences de sécurité, a mené à de regrettables pertes en vies humaines et à la destruction de biens », a dit M. Ban jeudi, dans une déclaration à l’adresse des Gabonais.

© CAMERPOST avec © APA

  • on met pas la charrue avant les boeufs. Prends le pouvoir puis honore les combattants @pingjean #Gabon2016 #Libreville

  • Pourquoi lui même il ne s’est pas laissé tué oh les pauvres manipuler

  • Incendiaire

  • N’importe kW ls pauvre enfants

  • Il ne peut pas demande aux manifestants d’arrêter les exactions qu’il reconnait la victoire de Ali.,et c’est obsèque national il demande. Il veut être président des cadavres ?

  • Le développement de l’Afrique aidera à mieux développer le reste du monde

  • Ce ping la on va finir avec lui tot ou tard

  • Ce monsieur pratique de la phantasmagorie