Gabon : deux militantes de l’opposition interpellées suite à l’incendie de l’ ambassade du Bénin – 20/04/2015

 Jean De Dieu Iwangou Moukagni, président du Front uni de l'opposition | Photo d'archives
Jean De Dieu Iwangou Moukagni, président du Front uni de l’opposition | Photo d’archives

Deux militantes de l’opposition ont été interpellées très tôt le matin de ce dimanche dans l’affaire de l’incendie de l’ ambassade du Bénin à Libreville, a annoncé le président du Front uni de l’opposition, Jean De Dieu Iwangou Moukagni.

Les deux militantes, Annie Léa Meye et Georgette Toussaint sont enfermées au commissariat de la Police judiciaire où elles étaient interrogées dans la journée de dimanche.

Une source proche du ministère de l’Intérieur a confirmé ces arrestations et a précisé que d’autres interpellations auront lieu dans les prochaines heures.

L’ambassade du Bénin à Libreville a été entièrement calcinée dans la nuit de dimanche à lundi dernier dès l’annonce du décès du principal opposant gabonais, André Mba Obame. Mort des suites d’une maladie chronique à Yaoundé au Cameroun, M. Mba Obame disait à ses partisans d’avoir été victime d’une attaque mystique lancée par un prêtre avec la complicité du directeur de cabinet de la présidence de la République, un gabonais d’origine béninoise.

La présidence gabonaise a toujours démenti ces accusations.

Le ministre gabonais de l’Intérieur, Guy Bertrand Mapangou, a annoncé lundi dernier l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur cet incendie. Il a promis que ce crime ne sera pas impuni.

Source : © Agence de presse Xinhua

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz