France : Projet d’attentat déjoué à Paris

Projet d’attentat déjoué à Paris | © AFP/Illustration
Projet d’attentat déjoué à Paris | © AFP/Illustration

Quatre islamistes présumés ont été arrêtés ce mercredi en région parisienne dans le cadre d’une enquête pour « projet d’actions violentes » en France. D’après la Direction générale de  la sécurité intérieure (DGSI), les suspects, tous fichés pour radicalisation, avaient organisé un attentat en plein cœur de Paris. Les suspects, trois hommes et une femme, ont été interpellés en début de journée dans deux arrondissements parisiens et dans la banlieue nord de la capitale, d’après des sources policières et judiciaires.

Les enquêteurs les surveillaient en raison de soupçons sur un possible projet d’attentat mais l’exhaustivité de la menace n’a pas été établie pour l’instant par l’enquête et les surveillances. Aucune arme n’a été retrouvée lors des perquisitions. En revanche du matériel informatique et des supports numériques ont été saisis et doivent être analysés afin notamment de vérifier, ou non, les suspicions de la DGSI.

Parmi les suspects, Aytac et Ercan B., deux frères français d’origine turque, et Youssef E. (et sa compagne), un islamiste connu des services de renseignement. Cet homme de 28 ans avait été condamné à 5 ans de prison en mars 2014. Il avait été arrêté in-extremis à l’aéroport de Saint-Etienne en 2012. Il prévoyait de rejoindre la Syrie pour combattre dans les rangs de l’Etat islamique.

 Selon les autorités, de nombreux projets d’attentats ont été déjoués depuis l’an dernier. Début mars 2016, deux adolescentes de 15 et 17 ans qui échangeaient des messages sur Facebook menaçant de commettre des attentats semblables à ceux du 13 novembre, ont été mises en examen. « Nous avons depuis le début de l’année procédé à l’arrestation de 74 individus, ces arrestations ont fait l’objet de 37 mises en examen, de 28 mises sous écrou, et de huit contrôles judiciaires », a affirmé hier mercredi Bernard Cazeneuve, se félicitant d’une augmentation très significative de l’activité de ses services.

Ces arrestations interviennent le lendemain d’une perquisition à Forest, à Bruxelles, qui a tourné à la fusillade. Cette opération, qui était censée n’être qu’une opération de vérification, a donné lieu à des échanges de coups de feu et à la  mort d’un homme qui s’opposait aux forces de l’ordre. Deux suspects ont pris la fuite et sont encore activement recherchés. Selon le président François Hollande, la France doit avoir une très grande vigilance au vu de ces nombreuses tentatives.

© CAMERPOST par Eliane Ndounkeu

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz