France – Marché de l’art : la Joconde vaudrait… 2 milliards d’euros ! – 18/06/2015

La Joconde, sans doute le plus célèbre tableau au monde, est estimée à 2 milliards d'euros | © LP/Delphine Goldsztejn
La Joconde, sans doute le plus célèbre tableau au monde, est estimée à 2 milliards d’euros | © LP/Delphine Goldsztejn

La France répète à l’envi qu’elle est la première destination touristique au monde. Paysages uniques, gastronomie reconnue et évidemment patrimoine culturel# exceptionnel…  Avec près de 84 millions de visiteurs étrangers l’an dernier, l’Hexagone a en effet de quoi se pavaner.

Le Louvre, avec ses milliers d’oeuvres, est d’ailleurs le musée le plus fréquenté de la planète, avec plus de 9 millions de visiteurs en 2014. Mais combien valent les objets uniques qui s’y trouvent, considérés comme inestimables ?

Le cabinet expertissim, spécialisé dans l’antiquité et les oeuvres, a tenté de répondre à la question en évaluant le prix de deux tableaux et deux sculptures du Louvre. Et non des moindres : La Joconde, Le Radeau de la Méduse, la Vénus de Milo et la Victoire de Samothrace.

Le record actuel : 160 millions d’euros pour un Picasso

Sans surprise, La Joconde est l’oeuvre la plus chère au monde. Le tableau du début du XVIe siècle, peint par Léonard de Vinci, susciterait près de 20% des visites du Louvre à lui seul. Il n’y a qu’à voir la cohue chaque jour devant le tableau et le crépitement continu des flashes d’appareils photos pour s’en convaincre. Sa valeur est estimée à… 2 milliards d’euros.

La célèbre statue de la Vénus de Milo, sculptée un siècle avant Jésus-Christ et découverte au XIXe siècle sur l’île grecque de Milos vaudrait moitié moins : 1 milliard d’euros tout de même. Le Radeau de la Méduse de Géricault et la statue de Niké représentant la déesse de la Victoire sont quant à eux estimés à 500 millions d’euros.

Si l’une de ces quatre oeuvres était mise en vente, elle battrait à coup sûr un record historique sur le marché de l’art, puisque jusqu’ici, l’objet d’art vendu le plus cher est un tableau de Picasso, Les Femmes d’Alger, adjugé 160 millions d’euros chez Christie’s à New York le 11 mai dernier. Beaucoup moins que les quatre oeuvres phares du Louvre.

Rien qu’avec ces quatre pépites, l’Etat français pourrait donc récolter 4 milliards d’euros. Une manne financière non négligeable en période de crise… Mais pas sûr que la France veuille se séparer de ces joyaux et ce, quel qu’en soit le prix.

Source : © Le Parisien.fr

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz