France – Apologie au terrorisme: Dieudonné condamné à deux mois de prison avec sursis – 21/03/2015

Dieudonné M'bala M'bala. Crédit AFP/Archives - By Patrick Kovarik
Dieudonné M’bala M’bala. Crédit AFP/Archives – By Patrick Kovarik

L’humoriste franco-camerounais Dieudonné M’Bala M’Bala a été condamné, mercredi 18 mars, à deux mois de prison avec sursis pour son message posté sur Facebook après les attentats de janvier où il écrivait : “Je me sens Charlie Coulibaly.”

La sentence est tombée. L’humoriste Dieudonné M’Bala M’Bala a été condamné à deux mois de prison avec sursis pour apologie du terrorisme et incitation à la haine envers les Juifs après son malheureux message posté le 11 janvier sur Facebook, intitulé “Je me sens Charlie Coulibaly”, en référence à Amedy Coulibaly, l’un des trois auteurs des attaques du 9 janvier. Celui-ci avait assassiné cinq personnes, une policière et quatre clients de l’hypermarché casher de Vincennes.

Fréquemment accusé d’antisémitisme, le comédien d’origine camerounaise se voit condamné pour la première fois à une peine de prison avec sursis. Il avait pourtant rapidement retiré son message des réseaux sociaux et avait dénoncé “sans aucune ambiguïté” les attentats de Charlie Hebdo.

Pour justifier la publication de son message, Dieudonné avait affirmé qu’il se sentait traité comme “un terroriste” par les autorités françaises.

Cible privilégiée du gouvernement Valls

Le gouvernement de Premier ministre, Manuel Valls, a en effet fait de l’humoriste l’une des ses cibles privilégiées, l’accusant lui et son acolyte, le polémiste Alain Soral, de réveiller les instincts antisémites d’une partie du peuple français. “Il ne faut pas confondre la liberté d’opinion avec l’antisémitisme, le racisme, le négationnisme” avait déclaré Manuel Valls au lendemain de la publication du message incriminé.

Le parquet avait initialement demandé deux cents jours-amende de150 euros à l’encontre du polémiste, soit 30 000 euros d’amende. Une peine de jours-amende implique que le condamné voit cette peine transformée en emprisonnement s’il ne s’acquitte pas de la totalité de la somme.

Les faits présumés ayant été commis sur Internet, Dieudonné encourait jusqu’à sept ans d’emprisonnement et 100 000 euros d’amende.

Ni Dieudonné ni ses avocats n’étaient présents au tribunal pour le délibéré.

Par © AFP

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz