Franc CFA : incarcéré à Dakar pour avoir brûlé un billet de banque, l’activiste Kémi Séba sera jugé mardi

Le président de l'ONG Urgences Panafricanistes, Kémi Séba, a été placé sous mandat de dépôt vendredi soir, à la prison centrale de Rebeuss, au terme d’une journée de garde à vue devant les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (DIC). Il lui est reproché d'avoir brûlé un billet de 5 000 Fcfa lors d'un rassemblement, le 19 août à Dakar.

Kemi Seba, président de l’Urgences panafricanistes

Incarcéré à la prison de Rebeuss, à Dakar, comme un autre membre (sénégalais) d’Urgences panafricanistes, le Franco-Béninois Kémi Séba doit comparaître mardi 29 août devant le tribunal des flagrants délits. « Nous sommes en train de constituer un pool d’avocats. Nous organiserons une conférence de presse et des mobilisations à Dakar à la veille du procès », indique à Jeune Afrique le coordinateur stratégique de l’ONG, Hery Djehuty. Lors de sa garde à vue, Kémi Séba était assisté par Me El Hadji Diouf, l’un des principaux ténors du barreau sénégalais.

Celui qui ce définit sur sa page Facebook comme « résistant africain » et « penseur panafricaniste » avait été interpellé à son domicile dakarois, vendredi 25 août au matin. Cette procédure fait suite à un rassemblement « contre la Françafrique » organisé par son ONG le 19 août sur la place de l’Obélisque, à Dakar, au cours duquel Kémi Séba avait publiquement brûlé un billet de 5 000 Fcfa pour dénoncer cette monnaie qu’il qualifie de « scandale économico-politique d’ordre colonial ».

Une provocation assumée, dont l’auteur connaissait les risques. Dans la nuit de jeudi à vendredi, quelques heures avant son interpellation, il avait en effet posté un message sur sa page Facebook, intitulé “Franc CFA : La BCEAO porte plainte pour le billet colonial que j’ai brûlé”, où il déclare : « Je savais qu’en effectuant cet acte purement symbolique, la BCEAO (Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest), sans doute sur commande de la Banque de France, engagerait une procédure visant à me mettre en prison. Je le savais, et je suis prêt à en payer le prix du plus profond de mon âme. »

Lire sur : Jeune Afrique

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Franc CFA : incarcéré à Dakar pour avoir brûlé un billet de banque, l’activiste Kémi Séba sera jugé mardi"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Boucheda Nacer

il se prenait pour GANZBOUR Haaaa

Franc CFA : incarcéré à Dakar pour avoir brûlé un billet de banque, l’activiste Kémi Séba sera jugé mardi - Infos Dernières Minutes

[…] article Franc CFA : incarcéré à Dakar pour avoir brûlé un billet de banque, l’activiste Kémi Séba s… est apparu en premier sur […]

CAMER POST

Kémi Séba a été libéré ce soir.

wpDiscuz