Forum des Ong : Tableau sombre des droits humains au Cameroun et dans les autres pays de l’Afrique centrale

la lutte contre le terrorisme et les violations des droits humains préoccupent | Crédit photo : © Hurinews
la lutte contre le terrorisme et les violations des droits humains préoccupent | Crédit photo : © Hurinews

A l’occasion du Forum des Ong et de la 59e Session de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples Cadhp qui a commencé le 17 octobre et s’achève le 6 novembre 2016 à Banjul-Gambie, le Redhac a dressé un état des lieux sombre des droits humains en Afrique centrale. A en juger par la présentation  de la directrice exécutive, Maximilienne Ngo Mbe, CAMERPOST note que le réseau des défenseurs  des droits humains en Afrique centrale (Redhac) déplore la recrudescence des violations des droits humains, les représailles à l’encontre des défenseurs, de nombreuses atteintes aux libertés d’expression d’opinion, d’association et de manifestations publiques. Les pays les plus doigtés sont le Gabon, la République démocratique du Congo (Rdc)

S’agissant des cas du Cameroun et du Tchad, dans son rapport semestriel, le réseau depuis la 58e session tenue en avril-mai 2016 à Banjul, note qu’au-delà des observations plus haut, la lutte contre le terrorisme est venue envenimer la situation. « Au nom de la lutte contre cette secte terroriste Boko Haram les législations qui ont ramené la peine de mort. Il s’agit notamment du Cameroun et du Tchad. Dans le cas du Cameroun, plus de 100 personnes ont été déjà condamnées à mort », souligne le Redhac.

En guise de recommandations, le réseau demande au forum des Organisations non gouvernementales (Ong) de prendre une résolution qui apporte tout son soutien aux défenseurs des droits humains en particulier les défenseurs femmes en République Démocratique du Congo; souhaite que l’Etat de la Rdc facilite l’accès aux visas pour les défenseurs désireux d’aller faire leur travail de promotion et de défense des droits humains dans ledit pays.

Le Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale est composé des Coalitions Nationales, des associations de Défense des Droits Humains  et de tous les autres défenseurs (avocats, journalistes…) ceci conformément à la déclaration de 1998 des Nations Unies sur les Défenseurs. Crée en 2007, il mène le plaidoyer auprès des Etats de l’Afrique Centrale, des mécanismes sous-régionaux, régionaux et internationaux en charge des droits humains ainsi qu’auprès d’autres partenaires pour la reconnaissance du statut des défenseur(es) sans discrimination.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz