Football : pourquoi y a-t-il si peu d’entraîneurs noirs ?

Samson Siasia, sélectionneur du Nigeroa, Shanghai, le 19 août 2008. | © Eugene Hoshiko/AP/SIPA
Samson Siasia, sélectionneur du Nigeroa, Shanghai, le 19 août 2008. | © Eugene Hoshiko/AP/SIPA

Très peu d’entraîneurs noirs sont salariés d’un club professionnel. Une réalité qui fait bondir les anciens internationaux africains, devenus entraîneurs.

Ce que disent les entraîneurs

« Il y a plein de joueurs noirs mais aucun entraîneur », commente Florent Ibenge, le sélectionneur des Léopard. Depuis sa nomination en août 2014, à l’âge de 52 ans, son équipe est arrivée sur la troisième place du podium de la CAN 2015, eta remporté la CHAN 2016 pour la deuxième fois de son histoire, au mois de février. C’est le seul sélectionneur africain à avoir réussi à atteindre ce niveau de compétition.

« On peut jouer mais pas diriger : peut-être que le Noir est juste fait pour exécuter », ironise l’ancien international congolais. Pourtant, « des gens sont là, formés, à qui on ne veut pas faire confiance » ajoute Florent Ibenge qui regrette « qu’on [ne soit] pas encore prêt mentalement à les prendre ».

Les clubs européens ne croient pas en nous

« Les clubs européens ne croient pas en nous », renchérit le Nigérian Samson Siasia, qui vient d’être nommé sélectionneur des « Super Eagles » … Lire la suite

Source : © Jeune Afrique avec © AFP

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz