FOOTBALL: Le programme des Lions pour la Coupe du monde 2014

Les grandes lignes de la préparation présentées par le sélectionneur et le président du Comité de normalisation de la Fécafoot.

img_lions_du_cameroun

Sur le stage

La préparation des Lions indomptables débutera dès le mois de février prochain. Et ce sont les joueurs locaux qui seront concernés. Pendant quatre jours, les meilleurs joueurs issus du championnat rivaliseront à Yaoundé, sous la supervision du sélectionneur, Volker Finke. Suivra un regroupement en vue de la rencontre face au Portugal le 5 mars prochain. Le 20 mai, les Lions entreront en camp en Autriche où ils séjourneront pendant 11 jours. Ils se retrouveront ensuite pour le match amical prévu le 1er juin contre l’Allemagne.  Entre le 2 et le 4 juin, ils auront droit au repos avant l’ultime séance d’entraînement prévue à Yaoundé pendant cette période. La séance se veut ouverte et les joueurs pourront communier avec leur public avant le départ des 23 joueurs  retenus pour Vitoria. Pour  la préparation, le Cameroun recevra  1,5 million de dollars de la Fifa (plus de 7 milliards de F).

Sur les joueurs

« Nous ne pouvons pas seulement compter sur Eto’o ». Cette phrase de Joseph Owona arrache quelques réactions. Pour lui, « nous devons compter sur les buteurs ». C’est pourquoi une délégation camerounaise est actuellement en Europe pour prospecter auprès des binationaux. Le coach compte puiser parmi les meilleurs joueurs des championnats national et étranger. Dans sa besace, un document d’évaluation hebdomadaire des joueurs camerounais. « Il y a toutes les statistiques ici. Je sais qui est qui », précise Volker Finke en brandissant quelques pages. « Nous invitons les joueurs à regarder leurs aînés pour apprendre ce qu’est le Fighting Spirit », explique Joseph Owona. En attendant la liste des 23 joueurs publiée au mois de juin, le sélectionneur aura épuré sa base de 40 joueurs.

Sur les matchs amicaux

Le sélectionneur, au regard de l’ergonomie de son groupe et du type de jeu de chacun de ses adversaires de poule (Brésil, Mexique, Croatie), a décidé d’adapter les sparring-partners au style de jeu des adversaires du Cameroun. L’idéal pour le Comité de normalisation de la Fécafoot et le staff était d’avoir une équipe latino américaine qui joue comme le Mexique, une équipe d’Europe centrale similaire à la Croatie. « Si nous avons eu l’accord de l’Allemagne et du Portugal, nous négocions encore pour une équipe latino », confie le président du Comité de normalisation de la Fécafoot. La rencontre du 1er juin contre l’Allemagne sera « retransmise au Cameroun puisque les droits ont été cédés », rassure le coach. Outre les matchs officialisés contre l’Allemagne et le Portugal, les Lions disputeront trois autres rencontres amicales. Les deux premières sont prévues en Autriche face à des équipes non encore déterminées. La dernière, sera face un adversaire d’Amérique du Sud. « Nous n’avons jamais négocié avec l’Argentine, le Gabon, le Nigeria », confie Joseph Owona, pour faire taire certaines rumeurs sur d’éventuelles rencontres entre les Lions et ces sélections.

Sur le sélectionneur

Des voix s’étaient élevées réclamant soit le départ du sélectionneur allemand des Lions, Volker Finke, soit le renforcement du staff technique par d’anciennes gloires. Pour mettre un terme à ce débat, Joseph Owona a confirmé la confiance accordée à Volker Finke par le Comité de normalisation et donc, par le Cameroun, parce qu’avec lui, « la fédération se sent bien ». Faisant référence à une enquête récemment publiée par le journal spécialisé France football, il laisse savoir que ce dernier est classé parmi les 10 meilleurs entraîneurs allemands au monde actuellement.

Sur le site de préparation

L’Autriche, pays d’Europe centrale, sera le camp de base des Lions avant le Mondial. Là-bas, ils passeront 11 jours au cours desquels ils auront droit à deux matchs amicaux. A cette période de l’année, la température varie entre 11 et 20° C en journée, en fonction de la ville. Le pays n’est pas inconnu des coéquipiers de Samuel Eto’o puisqu’avant le Mondial 2010, ils y avaient séjourné. Les Lions procéderont donc à l’oxygénisation et à la finalisation des plans tactiques dans ce lieu.
Sur la billetterie et l’hébergement
En 1998, la presse mondiale a longuement parlé du« scandale » dans le monde du football camerounais suscité par la vente des billets du Mondial organisé par la France. La Fécafoot  avait versé « 411 millions de F ».  « Les billets seront vendus en toute transparence », rassure Joseph Owona. Gweth Matip, responsable de la billetterie du Cameroun pour ce Mondial, est d’ailleurs actuellement en « séminaire à Londres. Il fera une conférence de presse et publiera toutes les règles de vente de billets », ajoute-t-il

Sur le camp de base au Brésil

Vitoria, Espérito Santo (Etat de Sao Paulo, Sud-Est). C’est la ville qui accueillera les Lions logés au Sheraton Vitoria, du moins pour les trois premiers matchs.  Deux missions se sont rendues dans cette ville pour convenir du site. Il a été choisi pour le climat (moyenne 26° en journée et 19° le soir), pour la proximité avec les structures d’entraînement et sur la possibilité de se rendre aisément sur les lieux de rencontres (Natal, Manaus et Brasilia). « Tout a été arrêté avec les dirigeants pour l’accueil de la délégation camerounaise. Elle sera protégée de toutes les intrusions », affirme Joseph Owona.

Source: Cameroon Tribune

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz