FINANCE: Des chercheurs et universitaires au chevet de la micro finance

Sous la conduite du Dr EPE NGAH, 05 chercheurs et universitaires de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FSEG) de l’Université de Yaoundé II – SOA viennent de présenter au public les résultats d’une recherche menée sur le rôle joué par les Etablissements de Micro Finance (EMF) sur la rentabilité des Petites et Moyennes Entreprises (PME) et les Entreprises familiales.

Dans un contexte socio-économique où les PME ont de nombreuses difficultés d’accès aux financements dans l’optique de développer leurs activités et d’accroître leur rendement, les experts des questions économiques ainsi réunis se sont penchés sur le sujet. Il s’agit de proposer des solutions innovantes pouvant permettre la mise sur pied d’une plateforme stratégique plus adaptée au contexte et donc plus efficace au regard de ce que plus de 80% de l’économie est détenue par les PME.

S’appuyant sur le DSCE (Document Stratégique pour la Croissance et l’Emploi), les chercheurs se proposent de mettre à la disposition des acteurs du secteur, un document de stratégie bien élaboré comme outil de performance pour atteindre les objectifs de pleine croissance des PME.

Tous les acteurs économiques présents à la cérémonie ont été unanimes sur la nécessité de mettre en place des mécanismes de financement innovants et adéquats pour un partenariat gagnant-gagnant entre EMF et PME. Car jusqu’ici, et face aux difficultés d’accès aux financements auprès des banques commerciales et même des EMF, les tontines ont toujours été la seule alternative. Au regard de ce qu’elles semblent afficher plus de facilités : Des procédures simplifiées (Pas de dossier ni d’hypothèque, il suffit juste d’être membre de l’association pour accéder au crédit), un taux d’intérêt souvent alléchant (Entre 3% et 10% selon le cas contre 11% et 13% pour les banques), des bénéfices sur épargne souvent intéressants. Et pour finir une assistance sociale quasi automatique pour les évènements heureux et malheureux (Mariages, naissances, décès, etc.)

C’est face à ce déficit structurel d’accès au financement auprès des banques et EMF, que les universitaires et experts se proposent de redéfinir le rôle des EMF dans cet environnement socio-économique.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz