FIFA – Scandale de corruption : pour Michel Platini le comité d’éthique n’a pas dit son dernier mot

Michel Platini | © AFP/Fabrice Coffrini
Michel Platini | © AFP/Fabrice Coffrini

Jeudi, l’UEFA a décidé « à l’unanimité » de confirmer son soutien à Michel Platini, suspendu depuis la semaine dernière de toutes activités liées au football durant 90 jours. Au cours d’une conférence de presse, le secrétaire général de la confédération européenne, Gianni Infantino, a insisté sur sa volonté de voir aboutir les recours intentés par la défense de Platini aboutir. Au plus tard mi-novembre, comme l’UEFA l’a indiqué dans son communiqué. Pour le moment, la chambre d’appel de la Fifa n’a pas fixé de date pour étudier le cas de Michel Platini. Le Tribunal Arbitral du Sport sera ensuite saisi par les avocats du président de l’UEFA, si la réponse de la Fifa ne devait pas être « satisfaisante »… ce qui est probable.

La chambre d’éthique de la Fifa suit les derniers développements de ce dossier avec intérêt. Et si elle ne pourra pas faire contester la décision du TAS, elle est encore loin d’en avoir terminée avec le dossier Platini. A partir du 26 octobre, date à laquelle les candidatures à la Fifa seront arrêtées, la chambre d’éthique étudiera chacune d’entre elle. Un « audit d’intégrité » sera alors mené et un dossier sera transmis au comité électoral de la Fifa. Dans le document qu’elle rendra, la chambre d’éthique ne donnera pas son avis sur la recevabilité des candidatures. En revanche, elle apportera des éléments factuels sur chacun des candidats.

Des nouvelles sanctions allant du simple blâme à la suspension à vie

De plus, la chambre d’investigation du comité d’éthique de la Fifa enquête toujours sur Michel Platini et Sepp Blatter. Les deux hommes ont été suspendus provisoirement de leurs fonctions liées au football pour 90 jours, mais font encore l’objet d’une enquête approfondie. Selon nos informations, une nouvelle décision devrait être prise avant la fin de la suspension des deux dirigeants. Le comité d’éthique souhaite aller vite et veut éviter de demander une reconduction de la suspension en cours (qui serait alors de 45 jours maximum). En clair ? Si Michel Platini veut une réponse rapide à son appel, le comité d’éthique de la Fifa n’a pas l’intention de trainer non plus.

Une fois que l’enquête définitive sera terminée, Michel Platini et ses conseillers seront convoqués afin d’être entendus… et de négocier. C’est à l’issue de cette rencontre qu’un verdict définitif sera rendu. Et Michel Platini risque toujours gros. Il est en effet peu probable que la commission d’éthique ne blanchisse totalement l’ancien numéro 10 des Bleus, après avoir décidé de le suspendre le temps de l’enquête. L’échelle des sanctions – s’il y en a – va dans ce cas-là du simple blâme à la suspension à vie, en passant également par une suspension pour plusieurs mois. Ou plusieurs années.

Au final, même si Michel Platini obtenait de la chambre d’appel de la Fifa ou du Tribunal Arbitral du Sport une levée de sa suspension actuelle, le comité d’éthique pourrait une nouvelle fois le suspendre à l’issue de son enquête. Une décision qui pourrait encore être contestée par le camp Platini devant la justice sportive… mais dans des délais dangereusement proches de la date des élections à la Fifa, toujours prévues pour l’instant le 26 février prochain.

Source : © RMC Sport

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz