Festicoffee : L’Acram veut exporter le festival international du café camerounais – 24/04/2015

Anselme Gouthon, président de l’Association des cafés robustas d’Afrique et de Madagascar | Photo d'archives
Anselme Gouthon, président de l’Association des cafés robustas d’Afrique et de Madagascar | Photo d’archives

Le togolais Anselme Gouthon, président de l’Association des cafés robustas d’Afrique et de Madagascar (Acram), ne tarit pas d’éloge pour Festicoffee, le festival international du café camerounais. «Festicoffee est en passe de devenir l’évènement majeur pour la promotion des cafés africain», a-t-il déclaré le 23 avril 2015 dans la capitale camerounaise, à l’occasion de l’ouverture de la 3ème édition de ce festival, ponctuée par une journée de dégustation étendue à six villes africaines.

Fort du succès que remporte cet évènement, le président de l’Acram a révélé que cette organisation souhaite s’approprier ce festival, afin de l’organiser annuellement, de manière rotative, dans les pays membres de l’Acram. Selon Anselme Gouthon, cette recommandation a été formulée au cours d’un conseil d’administration de l’Acram tenu au mois de mars 2015 et devra être entérinée lors d’une Assemblée générale prévue au mois de novembre prochain.

Festicoffee 2015, qui s’achève le 25 avril prochain par une soirée de gala et de récompenses aux meilleurs opérateurs de la filière café au Cameroun, vise à promouvoir la consommation de ce produit. L’évènement se poursuit ce 24 avril par un forum sur le thème : «filière café : une opportunité d’affaires pour les femmes».

Source : © Investir Au Cameroun