Fécafoot: Un comité ad-hoc mis sur pied

Créé par Joseph Owona, le président du Comité de normalisation, ce Comité ad-hoc a pour mission de gérer la coupe du monde 2014.

BrEsil_2014-lion_indomptables

Neuf personnes forment l’ossature du comité ad-hoc créé le 16 décembre dernier par le président du Comité de normalisation. Il s’agit notamment de Joseph Owona, Pascal Baylon Owona, N’Hannack Tonyé, Tombi A Roko Sidiki, Epacka, Patrick Ebodé Tsanga, Jean Manga Onguené, Etienne Sockeng et Gwet Matip. Ce dernier, par ailleurs directeur du cabinet du président du Comité de normalisation, sera chargé de gérer la billetterie du Cameroun pendant la Coupe du monde.

Le Comité ad-hoc présidé par Joseph Owona est déjà à pied d’œuvre. Dans un communiqué rendu public par la Fédération camerounaise de football, une délégation camerounaise se trouverait actuellement au Maroc pour prendre part à un séminaire sur les programmes de développement de la Fifa en faveur des fédérations africaines de football. Cette délégation est composée de Joseph Owona, Tombi à Roko le secrétaire général du comité de normalisation, Etienne Sockeng, le directeur technique adjoint no 2 et Gwet Matip, le directeur du cabinet du président. Cette délégation prendra également part aux rencontres des demi-finales et de la finale de la coupe du monde des clubs qui se déroulent en ce moment même au Maroc.

Même si Joseph Owona souligne que le choix des personnes qui constituent cette délégation est « conforme aux questions qui seront abordées lors de ce séminaire, il reste que la composition de ce comité risque de faire débat dans les prochains jours au Cameroun. Il y a quelques jours, la presse révélait déjà l’intention des membres du Comité de normalisation de conduire les Lions Indomptables à la Coupe du monde alors celui-ci n’avait qu’un mandat de six mois. Selon la presse, Joseph Owona avait engagé une démarche dans ce sens auprès du chef de l’Etat. Ce que ce dernier a formellement démenti en indiquant qu’il n’a jamais écrit au président de la République pour un tel objet. Le président du Comité de normalisation a d’ailleurs adressé un droit de réponse au journal Mutations pour manifester son mécontentement.

© camerpost.com: Achille Nayé