Ethiopie : Le président américain Barack Obama appelle à combattre la corruption en Afrique – 28/07/2015

 Le président américain Barack Obama lors d'une presse conférence à Addis Ababa, en Ethiopie, le 27 juillet 2015. | © AFP / ZACHARIAS ABUBEKER
Le président américain Barack Obama lors d’une presse conférence à Addis Ababa, en Ethiopie, le 27 juillet 2015. | © AFP / ZACHARIAS ABUBEKER

Le président américain Barack Obama a appelé mardi à Addis Abeba, à combattre le fléau de la corruption en Afrique, invitant par ailleurs les dirigeants africains à respecter leurs Constitutions.

« La corruption pompe des milliards de dollars des économies. De l’argent qui pourrait être utilisé pour créer des emplois, construire des hôpitaux et des écoles », a dit le président américain du haut de la tribune du siège de l’Union africaine, à Addis-Abeba, ou il a prononcé pour la première fois un discours.

S’adressant directement aux dirigeants africains, Barack Obama leur a demandé de ne pas s’accrocher au pouvoir.

‘'(…) Lorsqu’un dirigeant essaie de changer les règles du jeu en cours de route pour rester au pouvoir cela risque de créer de l’instabilité et des conflits, comme on l’a vu au Burundi. Et c’est souvent le premier pas vers la paralysie (…), a asséné le président Obama, sous des acclamations nourries du large public agglutiné dans la vaste salle du hall Nelson Mandela, siège de l’organisation panafricaine.

Poursuivant sa diatribe contre les dirigeants africains qui tripatouillent les constitutions de leurs pays pour s’accrocher au pouvoir, le président américain explique : ‘’Parfois, on entend un chef d’Etat qui dit : je suis le seul à pouvoir empêcher cette nation d’éclater. Si c’est vrai, cela signifie qu’il a échoué à construire une véritable nation”.

Abordant le volet sécuritaire, point nodal de sa visite d’Etat en Ethiopie, le président Obama a appelé à une plus grande implication de la communauté internationale pour régler les problèmes du continent, assurant que ‘’le développement de l’Afrique permettra au monde entier finalement de vivre dans un environnement plus sécurisé”.

Dans son mot de bienvenue, la présidente de la commission de l’Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, a rappelé ‘’les liens forts et historiques”, qui lient l’Afrique et les Etats-Unis, avant de dire sa fierté de voir aujourd’hui les ‘’Africains faire partie de la prestigieuse histoire de l’humanité et des Etats-Unis d’Amérique”.

Le président Obama séjourne en Ethiopie depuis dimanche, seconde étape d’une tournée qui l’avait déjà conduit au Kenya.

© Camer Post avec © APA