Etats-Unis : une fusillade dans un lycée fait 2 morts, dont le tireur – 25/10/2014

Après avoir ouvert le feu, le tireur a retourné son arme contre lui et s'est donné la mort   | ABC |
Après avoir ouvert le feu, le tireur a retourné son arme contre lui et s’est donné la mort | ABC |

Une école américaine de nouveau été le théâtre d’une fusillade ce vendredi. Vers 10h45 (19h45 heure française), un homme a ouvert le feu au lycée de Marysville-Pilchuck, à une trentaine de kilomètres au nord de Seattle (nord-ouest des Etats-Unis) selon plusieurs sources policières citées par le Seattle Times.

Deux personnes dont le tireur sont morts au cours de la fusillade.

Quatre autres personnes ont été blessés, dont trois sont dans un état grave. Selon CNN, le tireur, qui s’est donné la morten retournant son arme contre lui, a été identifié comme Jaylen Ray Friberg, un élève de 17 ans scolarisé au lycée de Marysville et membre de la tribu indienne des Tutalip. Depuis plusieurs mois, sur son compte Twitter, il postait des messages empreints de colère dont le dernier remonte à jeudi. «Cela ne durera pas… Cela ne durera jamais…», écrivait-il.

Un élève a affirmé au Seattle Times que le tireur «en voulait à une jeune fille qui ne voulait pas sortir avec lui, et qu’elle faisait partie des personnes sur qui il a tiré».

D’après Robb Lamoureux, un officier de police, il n’y avait «qu’un seul tireur», même si ce lycée d’une petite ville n’était pas encore totalement évacué. Les télévisions locales ont montré les policiers en train d’intervenir sur ce gros campus de 2 500 élèves, ainsi que des élèves en train d’évacuer les lieux en courant. Selon Robb Lamoureux, les élèves ont été «emmenés en bus» hors du lycée vers un endroit non précisé pour y être placés en sécurité.

Témoin de la fusillade et élève au lycée de Marysville interrogée par la chaîne locale Komo, Alyx Peitzsch se trouvait à la cafétéria du lycée lorsqu’elle a entendu quatre coups de feu. Environ 50 personnes se trouvaient à l’intérieur de la salle mais elle a réussi à s’enfuir dès qu’elle a entendu les premiers coups de feu.

Le tireur «était juste assis, silencieux, tout le monde parlait. Tout d’un coup je l’ai vu se lever, sortir quelque chose de sa poche, au début je croyais que c’était quelqu’un qui faisait beaucoup de bruit en faisant exploser un sac, (…) et puis j’ai entendu encore quatre grosses explosions.J’ai vu trois gamins tomber de leur table sur le sol, comme morts. Je me suis précipité sous une table pour m’abriter», raconte Justin, un témoin cité par CNN. Il décrit l’arme comme un petit revolver qui semble s’être enrayé après quelques coups de feu.

Les fusillades meurtrières sont un phénomène récurrent aux Etats-Unis, y compris dans les écoles, qu’il s’agisse d’un lycée de Columbine (13 morts dans le Colorado en 1999), d’une fusillade sur le campus de Virginia Tech (32 morts en 2007), ou encore à l’école primaire Sandy Hook de Newtown (26 morts dont 20 enfants en 2012 dans le Connecticut).

Source : LeParisien.fr avec AFP

Spectaculaire fusillade en Californie

Les autorités au nord de la Californie ont lancé une chasse à l’homme vendredi après-midi suite à une fusillade au cours de laquelle un suspect a blessé trois policiers, dont l’un était donné pour mort hier soir, et un civil. Tout a débuté en milieu de matinée quand un membre du bureau du shérif s’est intéressé à un véhicule suspect garé sur le parking d’un hôtel à Sacramento, la capitale de cet Etat à l’ouest des Etats-Unis. Alors qu’il s’approchait, le conducteur a ouvert le feu et touché le policier au haut du torse. L’officier touché a été hospitalisé dans un état grave.Le suspect s’est enfui, accompagné d’une femme qui était aussi dans son véhicule. Peu après, le fuyard a volé une autre voiture, tirant sur la conductrice qui résistait. On ne connaît pas la gravité de ses blessures. Le suspect a ensuite volé une troisième voiture, sans blesser le conducteur cette fois.Deux autres policiers ont été blessés par balle dans la course-poursuite qui s’en est suivie, sans que les autorités n’aient donné davantage de détails. Un homme et une femme lourdement armés étaient toujours recherchés vendredi en milieu d’après-midi.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz